Séville : les 10 choses à faire dans la capitale andalouse

804partages

Joyaux de la péninsule Ibérique, Séville jouit d’une énorme popularité auprès des touristes du monde entier. Cette ville du sud de l’Espagne possède un passé glorieux et une énorme richesse culturelle Dans cet article, plongez au cœur de la capitale de l’Andalousie. Vous ne serez pas déçu du voyage.

Capitale de l’Andalousie, Séville est (sans l’ombre d’un doute) l’une des plus belles villes d’Espagne. Son patrimoine culturel, ses orangers et ses places somptueuses font d’elle une destination très prisée par les touristes.

À voir aussi

La province de Séville a gardé les traces de son passé prestigieux. En l’an 711, les Maures, populations berbères d’Afrique du Nord, ont conquis une grande partie de la péninsule Ibérique.

Les Maures ont légué à l’Espagne un héritage culturel qui ne cesse de nous émerveiller. En effet, l’Andalousie regorge de monuments marqués par les influences mauresques, dont le palais de l’Alhambra à Grenade ou la grande mosquée de Cordoue.

À Séville, l’architecture mudéjar est également très présente. Outre ses édifices à couper le souffle, la ville est réputée pour son climat, sa gastronomie et son sens inné pour la fête.

C’est pourquoi la rédaction a décidé de vous concocter une liste de 10 choses à faire dans la capitale andalouse.

L’Alcazar de Séville : un lieu à ne pas manquer

Crédit Photo : javarman/ Shutterstock

Merveille architecturale, le palais de l’Alcazar est situé en plein cœur de Séville. Il est donc impossible de le manquer !

Cet édifice fut construit par les Omeyyades, une dynastie arabe, en 844. Le palais des Rois a été modifié à plusieurs reprises au cours des siècles derniers.

Aujourd’hui, ses dépendances royales sont encore utilisées par Felipe VI lorsqu’il se rend dans la capitale andalouse.

Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1987, l’Alcazar de Séville a été l’un des lieux de tournage de la série à succès Game of Thrones.

Le site abrite également de somptueux jardins où des populations de paons royaux vivent en liberté. Les touristes peuvent également admirer le patio de las Doncellas (Cour des demoiselles en français), les bains de Doña María de Padilla ou les salles de réception.

Vous l’aurez compris, il y en a pour tous les goûts.

La Cathédrale de Séville et la Giralda : deux monuments multiculturels

Crédit Photo : Sergio Gutierrez Getino / Shutterstock

La cathédrale Notre-Dame du Siège de Séville est l’un des monuments les plus emblématiques de la capitale andalouse. Cet édifice religieux est la plus grande cathédrale gothique du monde.  

Bâtie entre 1401 et 1528, la cathédrale abrite le tombeau de Christophe Colomb, le célèbre navigateur génois. Notre-Dame du siège possède également une collection d’orfèvrerie, des tableaux et de nombreuses statues et un ostensoir.

Depuis 1987, ce monument est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Chaque année, il attire des centaines de milliers de visiteurs. Sans surprise, il faut se munir de beaucoup patience pour pénétrer à l’intérieur de ce joyau. Les tarifs des visites oscillent entre 9 et 29 euros.

Vous l’ignorez peut-être, mais la cathédrale était à l’origine une mosquée. Près de son emplacement se trouve la Giralda, l’ancien minaret de la mosquée. Aujourd’hui, la tour de 104, 06 mètres de haut fait office de clocher.

Cultivez-vous au musée des Beaux-Arts de Séville

Le musée des Beaux-Arts de Séville est un bâtiment imposant à visiter de toute urgence. La pinacothèque (la plus importante d’Andalousie) est située dans l’ancien couvent de la Merced Calzada de la Asunción.  

Le musée a ouvert ses portes en 1841 sous le gouvernement de Juan Álvarez Mendizábal. Son style architectural est un mixte entre le style baroque et le maniérisme, un mouvement artistique de la fin de la Renaissance.

L’intérieur du musée s’étend sur deux étages. Les pièces sont articulées autour de deux cloîtres et deux patios. Elles abritent des collections de peintures, des dessins, des sculptures, un nombre incalculable d’objets d’art, ainsi que des œuvres d’art médiévales.

Les touristes pourront admirer entre autres les tableaux d’Alonso Cano, El Greco, Martin de Vos ou encore Francisco de Herrera.

À Séville, flânez le long de la Plaza de España

Crédit Photo : Images d'illustration 

La place d’Espagne est l’un des principaux lieux touristiques de la ville de Séville. Elle a été construite pour l’exposition universelle pour l’exposition universelle ibéro-américaine de 1929.

Elle est le fruit de la créativité de l’architecte Anibal Gonzalez, un urbaniste espagnol et architecte responsable de l’événement. La place forme un demi-cercle de 200 mètres de diamètres et est bordée par une rangée de bâtiments, dont le grand palais central.

La plaza de España compte quatre ponts représentant les anciens royaumes du pays: Castille, Léon, Aragon et Navarre. Ces passerelles parsemées de mosaïques relient la place et le palais.

Enfin, une grande fontaine, créée par Vincente Traver en 1927, illumine le centre de la place. Les touristes ont la possibilité de louer des barques pour naviguer sur les canaux qui bordent le palais.

À Séville, régalez-vous avec les spécialités locales

À l’instar de nombreux pays, Séville a une cuisine qui lui est propre. Par exemple, le Puchero Andaluz est l’un des plats les plus populaires de la ville. Il s’agit d’une soupe de pois chiches, de carottes, d’oignon, de poulet, de veau et de porc.

Le Cocido Andaluz est également très apprécié par la population locale. Ce pot-au-feu revisité est composé de plusieurs viandes accompagnées de légumes comme les navets, le chou, les carottes, pois chiches et pommes de terre.

La ville de Séville est célèbre pour ses tapas. Ces petits amuse-gueules salés raviront à coup sûr vos papilles. Au menu, vous aurez le choix entre :

- Les espinacas con garbanzos, un mélange d’épinards, pois chiche et cumin

- Les berenjenas fritas con miel, des aubergines frites recouvertes de miel

- Les boquerones en adobo, anchois frits marinés dans du vinaigre

Bon appétit !

À Séville, évadez-vous à Santa Cruz !

Le quartier de Santa-Cruz est l’ancien quartier juif de Séville. Lieu emblématique de la ville, Santa Cruz trouve ses origines au Moyen Âge. Cette période historique a laissé des traces indélébiles.

Le quartier grouille de passages secrets, de ruelles étroites et de placettes ombragées. Les orangers, les patios andalous et les maisons fleuries embellissent les rues.

Cette partie de la ville abrite les monuments les plus connus de Séville, comme le palais de l’Alcazar et la tour Giralda de la cathédrale.

La statue de Don Juan Tenorio, personnage emblématique de la littérature, décore la place de los Refinadores. Le quartier de Santa-Cruz est également un endroit idéal pour déjeuner.

Sans surprise, ce lieu est très apprécié par les touristes

À Séville, découvrez la Plaza de Toros de la Maestranza

Crédit Photo : Kathie Walters / Shutterstock

Les Arènes de La Real Maestranza sont situées dans le quartier de El Arenal, près du Guadalquivir. Ce monument occupe la troisième place du podium des monuments les plus visités de la ville, après la Cathédrale et l’Alcazar.

Bâties entre 1761 et 1881, les arènes de Séville peuvent accueillir 14 000 spectateurs. Classée monument historique, cette infrastructure représente un des hauts lieux de la corrida en Espagne.

En effet, les carrières accueillent plus d’une vingtaine de corridas par an. Le musée de la Real Maestranza est caché sous les gradins de l’arène. Il a été créé en 1989 et expose de nombreux objets retraçant l’histoire de la tauromachie.

À l’intérieur, vous y retrouverez des estampes taurines, des maquettes, des sculptures, des costumes et des portraits de nombreux toréros.

À Séville, humez l’odeur des roses du parc María Luisa

Crédit Photo : Nicholas Courtney / Shutterstock

Le plus grand parc de Séville offre un spectacle de toute beauté aux promeneurs. Ce jardin a été offert à la ville en 1893 par l’infante María Luisa, duchesse de Montpensier. Il se trouve dans le quartier Sur et s’étend sur 34 hectares.

Le parc jouit d’une végétation luxuriantequi devrait ravir les amoureux de la nature. On y retrouve notamment des palmiers, des roses, des cycas du Japon, des kentias, des bananiers et des dattiers. 

Une ribambelle d’animaux – colombes, perroquets verts, canards et cygnes- vivent en toute liberté dans les vastes espaces du parc.

Enfin, des gloriettes, des fontaines et des statues de Gustavo Adolfo Becquer et Miguel Cervantès complètent ce charmant tableau.

La Torre del Oro de Séville : un point d’observation ouvert au public

Crédit Photo : Images d'illustration 

La Torre del Oro est située sur la rive gauche du fleuve Guadalquivir, près du pont San Telmo.  

Cette tour de 36 mètres de haut fut construite XIIIe siècle par les Almohades. À cette époque, elle servait à contrôler l’accès au Guadalquivir à l’aide d’une chaîne qui la reliait à l’autre rive du fleuve.

En 1822, l’Armada a installé ses bureaux à l’intérieur de la tour jusqu’en 1929. Cet édifice a également servi de chapelle, de prison pour les nobles ou d’entrepôt de poudre.

Après avoir été restaurée à plusieurs reprises, la Torre del Oro est aujourd’hui un monument très apprécié par les touristes. Ces derniers ont la possibilité de visiter le musée naval de la tour et admirer la vue grâce à la terrasse panoramique.

À Séville, assistez à un concert de flamenco

Le flamenco occupe une place importante en Andalousie. À Séville, ce genre musical issu de diverses cultures réveillera le danseur qui sommeille en vous.

Si vous souhaitez assister à une représentation de flamenco, il vous suffit de vous rendre dans les cafés-théâtres de la ville: la Caja Negra, la Casa de la Memoria, el Palacio Andaluz ou encore la Carboneria.

Pour assister à des spectacles de danse, El Tablao Los Gallos s’avère être l’endroit idéal.