À Séville, les oranges de la ville sont transformées en électricité

955partages

La ville de Séville ambitionne de transformer ses oranges en électricité. Ce projet vise à alimenter l’une des usines de traitement des eaux de la commune.

Vous ne le saviez peut-être pas, mais Séville est la ville qui possède le plus d’orangers au monde. Ces arbres, connus sous le nom de bigaradier, embellissent les rues et les parcs de la capitale andalouse.

Crédit Photo : Santiago Urquijo / Getty Images

Toutefois, les oranges peuvent représenter une gêne pour les piétons lorsqu’elles se détachent de l’arbre. De plus, lorsque les fruits ne sont pas récoltés, ils se décomposent sur le sol.

Séville recycle ses oranges en électricité

Pour pallier ce problème, le service des eaux de la ville, Emasesa, a eu l’idée de transformer les oranges en électricité. Le projet pilote a déjà débuté.

L’entreprise compte utiliser le méthane produit lors de la fermentation du fruit pour produire de l’électricité propre.

Crédit Photo : Gim42 / Getty Images / iStockphoto

L’énergie servira ensuite à faire fonctionner l’une des usines de traitement des eaux de la commune espagnole. Afin de rendre ce projet possible, la ville devrait investir environ 250 000 euros :

« Le fructose contenu dans le jus d’orange est constitué de chaînes de carbone à très courtes chaînes, et l’efficacité énergétique de ces chaînes de carbone pendant le processus de fermentation est très élevée. Il ne s’agit pas seulement d’économiser de l’argent. Les oranges sont un problème pour la ville», a déclaré Benigno Lopez, responsable de la protection de l’environnement chez Emasesa, cité par The Guardian. 

« Nous espérons pouvoir recycler bientôt toutes les oranges de la ville »

L’objectif à long terme est de réinjecter l’électricité excédentaire sur le réseau. Par exemple, 1000 kilos de fruits recyclés produisent suffisamment d’électricité pour alimenter cinq maisons pendant une journée.

« Nous espérons pouvoir recycler bientôt toutes les oranges de la ville », a indiqué le chef de service environnement. Ce système permettrait de fournir de l’électricité à 73 000 habitants.

Crédit Photo : robertharding / Alamy

« Emasesa est désormais un modèle en Espagne dans la lutte contre le changement climatique », a confié Juan Espadas Cejas, le maire de Séville. « Ce projet nous aidera à atteindre nos objectifs de réduction des émissions, d'autosuffisance énergétique et d'économie circulaire ».

 

Source : The Guardian