À cause des touristes, le cerf le plus célèbre d'Écosse a dû être euthanasié

Bouton whatsapp

Dans les Highlands d’Écosse, les habitants pleurent la disparition de Callum, le cerf le plus célèbre du pays. L’animal a dû être euthanasié suite à la dégradation de son état de santé, en raison des friandises que lui donnaient les touristes.

Lorsque vous êtes dans la nature et que vous rencontrez un animal, il y a deux règles d’or à respecter : ne pas toucher les animaux et ne pas les nourrir ! Leur système immunitaire et leur alimentation sont bien différents des nôtres et une telle interaction pourrait menacer leur santé.

C’est malheureusement ce genre de comportements qui a coûté la vie à Callum, le cerf le plus célèbre d’Écosse. S’il est tellement populaire, c’est que l’animal ne craignait pas les interactions avec les humains et se laissait facilement approcher, offrant même ce privilège de poser en photo avec lui.

Crédit photo : iStock

Devenu symbole des Highlands d’Écosse, il attirait de plus en plus touristes qui s’accaparaient alors leur rencontre avec l’animal en le nourrissant de friandises. Seulement voilà, ces moments privilégiés ont eu raison de Callum comme l’a révélé le National Trust for Scotland (NTS), organisme chargé de la protection et de la promotion du patrimoine naturel et culturel de l’Écosse.

Arthrite et perte de dents

Selon le NTS, l’animal souffrait de douleurs et d’inconforts depuis plusieurs semaines en raison d’un “mauvais état corporel, d’un mauvais état du pelage et de l’arthrite”. Callum avait également perdu la plupart de ses dents, ce qui l’empêchait de se nourrir normalement de façon indépendante.

C’est donc avec un grand déchirement que l’organisme, avisé par un vétérinaire expert, a décidé d'euthanasier le cerf : “Nous sommes attristés de dire que Callum le cerf a dû être abattu sans cruauté”.

Crédit photo : The Independant / Alamy

Ce n’était pourtant pas faute d’avoir informé constamment les touristes de ne pas nourrir Callum, notamment avec une pancarte sur laquelle figurait le cervidé avec le message suivant : “S’il vous plaît, ne me nourrissez pas et ne vous approchez pas trop !”. Parmi la nourriture donnée à Callum, les vétérinaires ont retrouvé des croissants, des barres de fruits et des céréales.

Ces moments de restauration humaine ont d’ailleurs souvent été filmés et publiés sur les réseaux sociaux. Historien de la région, Andrew Grant McKenzie n’a pas caché son émotion, évoquant Callum comme une légende locale. Il espère néanmoins que son décès ne sera pas vain et qu’il fera prendre conscience aux gens de ne plus nourrir les animaux.


COMMENTER L'ARTICLE

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Jérémy Birien

Journaliste, rédacteur en chef