Un rorqual de 20 mètres s'est échoué sur une plage de Bretagne

Bouton whatsapp

Les animaux marins n’en finissent plus de s’échouer sur les côtes françaises. Cette fois-ci, c’est un rorqual de 20 mètres de long qui s’est retrouvé sur une plage du Finistère.

Crédit : Stéphan Soviller/ France Télévisions

À voir aussi

Au Sud-Est de l’île de Sein, dans le Finistère, un rorqual d’une vingtaine de mètres a été retrouvé échoué sur la plage par un particulier. L’alerte a été émise et la préfecture maritime précisait samedi matin que « le cétacé a bougé d’une cinquantaine de mètres avec la marée, il se trouve sur le même plateau rocheux. C’est un rorqual commun d’une vingtaine de mètres ».

La préfecture maritime a ensuite appelé à la vigilance, notamment aux bâteaux naviguant proche de la zone : « la carcasse est susceptible de se déséchouer et de dériver au gré des courants. Il est recommandé de naviguer avec prudence aux abords de la position, en effectuant une veille attentive et visuelle car le cétacé ne fait pas l’objet d’un marquage en surface ».

Un rorqual échoué qui attire les curieux

L’échouage de ces cétacés marins est relativement rare. Cette grande baleine pèse 25 tonnes, précisait la préfecture ce même jour alors qu’elle avait reçu plus tôt dans l’après-midi des alertes sur la présence de baleines aux alentours.

Dans l’hypothèse que le rorqual retourne à la mer, une balise de location devait être équipée sur l’animal. Mais quelques heures plus tard, ce vendredi, le rorqual a été déclaré mort. La dernière fois qu’un tel animal s’était échoué sur les côtes françaises, était en novembre 2021, dans le port de Calais.

L’annonce de l’échouage puis de la mort de l’animal a attiré beaucoup de curieux dont la plupart se sont dits attristés par son destin : « C’est triste de voir un tel animal échoué sur les côtes. Est-ce la maladie ou les causes du réchauffement climatique ? », s’est exprimé pour France 3 régions, un amoureux de la nature.

Le plus grand mammifère de la planète (après la baleine bleue) est une espèce menacée, rappelle WWF. Les causes de sa mort ne sont pas encore connues.

Source : Sud Ouest
Bouton whatsapp
Recevez le meilleur de l'actu de Demotivateur par mail !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter