La Bretagne recherche des volontaires pour s'installer dans les maisons éclusières et redorer le tourisme

13Kpartages
Bouton whatsapp

La région Bretagne lance un appel à projets et cherche des volontaires pour s’installer dans les maisons éclusières. L’objectif : trouver des personnes qui ont des idées de projets pour développer les activités touristiques et nautiques autour des voies d’eau.

La Bretagne est très appréciée des touristes durant la période estivale. Cependant, la région aimerait attirer les visiteurs sur l’ensemble du territoire, et pas que sur le littoral, et ce pendant toute l’année. Pour cela, la Bretagne cherche des personnes qui seraient volontaires pour s’installer dans des maisons éclusières, au bord de l’eau. 

Le gîte d'étape de Painfaut. Crédit photo : Redon Agglomération

La Bretagne est propriétaire du domaine public fluvial. Dans la région, on compte 440 kilomètres de cours d’eau et 156 maisons éclusières. Ces cours d’eau, situés en pleine nature, attirent de plus en plus de visiteurs.

« On a observé une augmentation importante de la fréquentation depuis la crise sanitaire : de mai à août 2020, on constate une hausse de plus de 45% de la fréquentation sur nos halages en Bretagne. Cela nous incite à rouvrir nos maisons éclusières », a déclaré Véronique Véron, de la direction des voies navigables en Bretagne.

Des maisons éclusières réaménagées en Bretagne

Quatre maisons éclusières, aujourd’hui abandonnées, vont être réaménagées. C’est le cas de la maison éclusière de Limur, située au bord du canal de Nantes à Brest, et celle du Maclais, qui est l’une des écluses les plus fréquentées en Bretagne. En moyenne, 2500 bateaux traversent cette écluse chaque année. L’écluse de la Potinais, située sur un parcours de canoë, sera également réaménagée, ainsi que le gîte d’étape de Painfaut. Tout en pierres, ce gîte est l’endroit idéal pour pratiquer des activités nautiques comme le canoë ou le paddle.

La maison éclusière de Limur. Crédit photo : Redon Agglomération

La Bretagne cherche des volontaires qui souhaiteraient s’installer dans ces maisons éclusières, mais qui seraient également capables de proposer de nouveaux projets pour redynamiser le territoire.

« Il ne sera pas possible de faire de ces écluses de simples habitations. L’appel à projet vise à développer des activités touristiques ou nautiques », a précisé Véronique Gonzalez, responsable du service tourisme de Redon Agglomération.

Un appel à projet pour rendre le territoire attractif

La maison éclusière du Maclais. Crédit photo : Redon Agglomération

Les personnes qui seront choisies pour vivre dans les maisons éclusières devront animer les voies d’eau en proposant des activités touristiques comme des parcours de randonnée, de vélo ou des circuits en bateau. La région cherche des volontaires qui ont des idées de projets pour attirer les touristes le long des cours d’eau, en proposant par exemple des services de restauration ou de logement sur l’eau, de nouvelles activités nautiques ou des événements insolites autour du sport, de la nature ou de la pêche.

Les personnes qui souhaitent s’installer dans les maisons éclusières ne seront pas chargées d’entretenir ni de surveiller les écluses, puisque ces tâches sont effectuées par le service des voies navigables. Cet appel à projet est ouvert à tous : particuliers, associations, entreprises, collectivités… Si vous êtes intéressé, vous pouvez déposer votre candidature jusqu’au 29 août 2022.

La maison éclusière la Potinais. Crédit photo : Redon Agglomération

Bouton whatsapp