Ce chien repère les tortues grâce à leur odeur, et il est d'une grande aide pour les scientifiques

Bouton whatsapp

Chaque tortue vivant à l'état sauvage est importante, et le chiot Newt, âgé de 3 ans, ne laisse rien au hasard lorsqu'il s'agit de les aider. Membre précieux d'une grande équipe de conservation à Rhode Island (États-Unis), il utilise son odorat avancé pour trouver toutes sortes de tortues afin que ses coéquipiers humains puissent suivre les populations locales.

Crédit : Julia Sirois

À voir aussi

Pour s'assurer que la population locale de tortues se porte bien, les biologistes de Rhode Island doivent d'abord les voir physiquement. Mais les tortues dans la nature sont difficiles à repérer à l'œil humain, c'est pourquoi le département de biologie de la conservation de SLU a décidé d'ajouter un membre canin à son équipe.

« Newt a été spécialement élevé pour être un chien de détection de la conservation » a déclaré Julia Sirois, étudiante en biologie de la conservation à l'Université Saint-Laurent (SLU). Sa formation a commencé alors qu'il était encore un jeune chiot. Avec l'aide du Dr. Kris Hoffman de SLU, de Hannah Duffy, étudiante de premier cycle, et de quelques dresseurs experts, Newt a rapidement appris à traquer des odeurs spécifiques.

Crédit : Julia Sirois

Il a commencé sa première mission officielle : traquer les crapauds. Et il a si bien réussi sa mission de recherche de crapauds que son deuxième défi a été d’apprendre à trouver des tortues rares, qu’elles soient aquatiques ou terrestres. Au même moment, les biologistes de Rhode Island essayaient de savoir où vivaient les espèces de tortues menacées dans l'État, et c’est ainsi que leur collaboration s’est faite naturellement.

« Newt a aidé à identifier de nouvelles zones où se trouvent des tortues qui sont des espèces dont la conservation est la plus nécessaire ou qui sont menacées.Le Dr Hoffman pensait que nous trouverions en moyenne une tortue tous les trois jours, mais au lieu de cela, nous avons trouvé en moyenne une tortue par jour » a confié Julia Sirois. Lorsqu'il s'agit d'avertir les soigneurs d'une nouvelle découverte, Newt fait des gestes pour assurer sa propre sécurité et celle des tortues. « Quand Newt trouve une tortue, il s'allonge face à elle. Il ne ramasse pas la tortue » a expliqué la biologiste.

Crédit : Julia Sirois

Crédit : Julia Sirois

Un chien spécialiste des tortues

Une fois la tortue identifiée, un autre membre de l'équipe de conservation note son emplacement, son comportement et prend des photos du motif unique sous sa carapace afin de pouvoir la reconnaître à nouveau lors de futures rencontres. Chaque fois que Newt réussit à identifier une tortue, Sirois le récompense avec son jouet le plus convoité : « ses choses préférées dans la vie sont les balles de tennis. Il a même appris tout seul, quand il était chiot, à donner la balle aux gens pour qu'ils la lancent plus vite ».

L’Université Saint-Laurent espère ajouter d’autres chiens et d'étudiants à son programme de conservation dans un avenir proche, mais cette volonté dépend entièrement du financement qu'elle reçoit. En attendant, Newt continuera à arpenter les lieux aux côtés de son équipe dévouée et à contribuer à changer le monde, une tortue à la fois.

Crédit : Julia Sirois

Crédit : Julia Sirois

Crédit : Julia Sirois

Source : The Dodo
Bouton whatsapp