Lot-et-Garonne : 10 000 poules pondeuses destinées à l'abattoir ont besoin d'un nouveau foyer

Bouton whatsapp

En Bretagne, une association vient de lancer une opération de sauvetage pour faire adopter 10 000 poules pondeuses destinées à l’abattoir. Suivez le guide !

Depuis sa création, l’association bretonne «Les Caquetteuses» s’évertue à sauver des poules pondeuses reformées destinées à l’abattoir. À travers cette initiative, elle souhaite offrir une nouvelle vie à ces animaux.

À voir aussi

Crédit Photo : image d'illustration/ istock

10 000 poules pondeuses ont besoin d’un foyer

En ce début d’année 2023, l’organisme va tenter de relever un défi de taille : faire adopter 10 000 gallinacés issus d’un élevage de Ferransac (Lot-et-Garonne) avant la fin du mois de janvier.

«Les poules ont 18 mois, elles sont donc reformées pour l’élevage. Elles seront proposées à l’adoption afin de finir leurs vies dans un jardin», explique l’association sur son site internet.

Toujours selon le site web, les futurs adoptants devront débourser deux euros pour acheter une poule, contre 10 euros pour un lot de six : «Si les poules ne trouvent pas de famille, elles iront à l’abattoir», rappelle le refuge animalier.

Crédit Photo : image d'illustration / istock

À noter que l’opération de sauvetage prendra fin le 22 janvier prochain. Par conséquent, celles et ceux qui aimeraient recueillir les volailles doivent remplir le formulaire de réservation sur le site www.lescaquetteuses.fr. Vous pouvez également faire une demande par SMS.

«Merci de prévoir un moyen de transport adapté le jour J de l’adoption. Nous vous envoyons l’adresse de l’exploitation la veille par SMS».

Ce n’est pas la première fois que l’association «Les Caquetteuses» met en place une telle opération. En 2021, elle avait réussi à sauver 6000 poules pondeuses.

Source : La Dépêche
Bouton whatsapp