Il part récupérer son animal chez le toiletteur et s'aperçoit en rentrant chez lui qu'il a pris... le mauvais chien

Bouton whatsapp

Aux États-Unis, un homme a ramené le mauvais chien de chez le toiletteur sans s’en rendre compte.

Et l’Oscar du meilleur mari de tous les temps est attribué à Rudy Salazar, un Américain originaire de San Jose, en Californie. La raison ? Armé de sa bonne volonté, il a ramené le mauvais chien de chez le toiletteur sans s’en rendre compte, rapporte The Daily Mirror.

Crédit Photo : CoCo Salazar

Il rentre à la maison avec le mauvais chien

Cette anecdote hilarante s’est produite le 27 décembre 2019. Ce jour-là, l’épouse de Rudy, une certaine CoCo, lui a demandé de chercher leur chien prénommé BooBear chez le toiletteur.

Sur place, le père de famille a récupéré le toutou au pelage blanc avant de rentrer à la maison. Ce dernier était loin de se douter que la boule de poils allait lui créer des «ennuis» avec sa compagne.

De retour chez lui, CoCo lui a demandé à son mari de bien regarder le chien qu’il tenait dans ses bras. En effet, elle avait remarqué que quelque chose n’allait pas avec leur animal de compagnie. Et pour cause ! Le pauvre homme s’est trompé de chien et il ne l'avait même pas remarqué.

À l’époque, CoCo s’est empressée de raconter cette étourderie sur son compte Facebook : « Tout le monde me dit que j’en fais trop, demande à ta famille de t’aider. Après une journée de travail de 15 heures, mon merveilleux mari me dit : ‘’Chérie, comment puis-je t’aider ?’’. J’ai dit ‘’Tu peux aller chercher BooBear chez le toiletteur pour moi et voilà ce qui arrive… Il rentre à la maison avec le mauvais chien», a-t-elle écrit.

Avant d’ajouter : «Ils lui ont donné un chien nommé Coco parce qu'il a dit que j'aidais ma femme CoCo. Le meilleur mari du monde ! Il avait un seul boulot».

Rudy et BooBear. Crédit Photo : CoCo Salazar

Rassurez-vous ! BooBear a retrouvé ses maîtres adorés, et tout est rentré dans l’ordre.

Source : Mirror
Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter