Une tortue géante de Galápagos, « éteinte » depuis 100 ans, retrouvée vivant seule sur une île volcanique

4 261partages
Bouton whatsapp

Après la découverte d’une tortue géante sur les îles Galápagos en 2019, des experts ont continué leurs recherches et ont prouvé que cette espèce, que l’on croyait éteinte, vit toujours sur une île volcanique.

Souvenez-vous : l’année dernière, on vous apprenait l’existence d’une tortue géante sur les îles des Galápagos. Découverte par une équipe de chercheurs en 2019, cette tortue vivait sur une petite île volcanique appelée Fernandina. Les scientifiques ont tout de suite estimé que cette tortue appartenait à une espèce que l’on croyait éteinte depuis plus de 100 ans. Après cette découverte, ils ont décidé de mener d’autres expéditions sur l’île, pour tenter de trouver de nouvelles tortues appartenant à cette espèce en voie de disparition.

Crédit photo : Galápagos Conservancy

Aujourd’hui, on en sait un peu plus sur les tortues géantes qui vivent sur les îles des Galápagos, grâce à une étude publiée par un groupe de chercheurs dans la revue Communications Biology. Dans ce texte, les scientifiques ont repris toutes les informations connues sur cette espèce de tortue.

Une tortue vieille de 100 ans aux Galápagos

La tortue qui a été découverte en 2019 a été nommée Fernanda, puisqu’elle a été localisée sur l’île volcanique de Fernandina. Pour le moment, elle est la seule tortue que l’on connaît qui vivrait encore sur cette île.

« Nous avons vu, honnêtement à ma grande surprise, que Fernanda était très similaire à celle qu’ils ont trouvée sur cette île il y a plus de 100 ans, et les deux étaient très différentes de toutes les tortues des autres îles », a expliqué Stephen Gaughran, co-auteur de l’article.

Crédit photo : Galápagos Conservancy

Pour avoir plus d’informations sur cette tortue, les experts ont mené des analyses ADN pour savoir si l’espèce de tortue vieille de plus d’un siècle survit toujours à Fernandina. Aujourd’hui, les experts ne peuvent pas affirmer avec certitude que la tortue découverte il y a quelques années appartient à la tortue géante endémique des îles Galápagos. En effet, ces tortues sont reconnaissables grâce à leur morphologie hors du commun, car elles possèdent une carapace très proéminente et de larges écailles, qui forment une sorte de selle.

La tortue découverte en 2019 est quant à elle plus petite, âgée d’au moins 50 ans et possède un retard de croissance. À cause de ce dernier point, les chercheurs ne sont pas en mesure d’affirmer avec certitude que cette tortue appartiendrait à l’espèce recherchée.

Un espoir pour les tortues des Galápagos

Lors des nouvelles expéditions menées par les chercheurs sur l’île de Fernandina, ces derniers ont repéré de nouvelles traces qui appartiendraient à 2 ou 3 autres tortues.

« Que Fernanda soit ou non la fin de son espèce, elle représente une découverte passionnante qui engendre l’espoir que même des espèces longtemps invisibles pourraient encore survivre. L’avenir de l’espèce de tortue Fernandina dépend des résultats de nouvelles recherches sur cette île éloignée et difficile à explorer, qui pourraient aboutir à la découverte d’encore plus de tortues Fernandina », ont affirmé les chercheurs dans l’étude.

Crédit photo : Galápagos Conservancy

Cette découverte est un espoir pour les scientifiques, qui espèrent trouver de nouvelles tortues sur l’île. Ces reptiles sont menacés à cause de leur habitat, car l’île de Fernandina possède un volcan toujours en activité.

Aujourd’hui, la tortue Fernanda se trouve au Centre des tortues du parc national des Galápagos, un centre de sauvetage et d’élevage dans lequel les experts animaliers vont tout faire pour maintenir son espèce en vie.

Bouton whatsapp