Une tortue géante découverte dans les Galápagos appartient à une espèce portée disparue depuis 100 ans

590partages

Il y a deux ans, des scientifiques ont découvert une tortue géante dans les îles Galápagos. Aujourd’hui, les analyses ADN ont révélé l’impensable: le reptile appartient à une espèce de tortue disparue depuis 100 ans.

Souvenez-vous! En 2019, une tortue géante a été découverte dans l’archipel des Galápagos. Aujourd'hui le mystère entourant son identité vient d’être révélé au grand jour. Les analyses ADN prouvent que le reptile appartient à une espèce censée être éteinte depuis plus d’un siècle.

Crédit Photo : AFP / Rodrigo Buendia

« On la croyait éteinte depuis plus de 100 ans »

Ce mardi 25 mai, le ministre de l’Environnement équatorien (Gustavo Manrique) a relayé la bonne nouvelle sur son compte Twitter : «On la croyait éteinte depuis plus de 100 ans ! Nous avons confirmé son existence. La tortue de l'espèce Chelonoidis phantasticus a été découverte aux Galápagos ».

Elle a été trouvée au cours d’une expédition organisée par le Parc national des Galápagos et l’organisation Galápagos Conservancy.

Suite à cette trouvaille, une équipe de généticiens de l’université américaine de Yale a comparé l’ADN de cette tortue femelle avec celui d’un mâle, le dernier à avoir été répertorié aux Galápagos en 1906.

La tortue géante Chelonoidis phantasticus est originaire d’une île inhabitée

La tortue géante Chelonoidis phantasticus est endémique de Fernandina, une île inhabitée des Galápagos. Cette zone est réputée pour sa faune et sa flore uniques au monde. La femelle fait partie des 15 espèces de tortues géantes recensées dans l’archipel, dont deux sont éteintes: la Chelonoidis spp et la Chelonoidis abigdoni.

« Cette découverte renforce bien sûr notre espoir de sauver cette espèce, afin de lui éviter un destin similaire à celui de George le solitaire », a indiqué le directeur du Parc national des Galápagos. Il est à noter que George était considéré comme le dernier représentant de son espèce (Chelonoidis abigdoni). Il s’est éteint sans descendance en 2012.

George le solitaire. Crédit Photo : Martin Harvey / MaxPPP

Sans surprise, le ministère a annoncé que des gardes du parc national et des scientifiques préparent une seconde expédition sur l’archipel volcanique de Fernandina. L’objectif? Rechercher d’autres spécimens de Chelonoidis phantasticus.

Source : AFP
Plus d'articles
À lire aussi