Un pigeon voyageur anglais s'est trompé de direction et a parcouru 6000 kms jusqu'aux États-Unis

Bouton whatsapp

Bob, un pigeon voyageur anglais, s’est retrouvé à l’autre bout de l’océan Atlantique après s'être trompé de direction. Le volatile de quatre ans a été retrouvé en Alabama, couvert d’huile.

Crédit : SGAPhoto/ iStock

À voir aussi

Cette histoire pour le moins étonnante a été rapportée par la BBC. Un pigeon voyageur du nom de Bob avait été lâché, comme d’autres de son espèce, sur l’île de Guernesey, une des îles Anglo-Normandes situées dans la Manche. Les pigeons lâchés sur l’île devaient rejoindre Gateshead, dans le nord-est de l’Angleterre.

Mais le jeune Bob s’est finalement retrouvé « à plus de 6 000 kilomètres de chez lui », relatait la BBC dans son édition du 1er juillet. Plus précisément dans l’État de l’Alabama, dans le sud-est des États-Unis.

Au moment de sa découverte par un habitant de la région, le pigeon « était couvert d’huile, il a peut-être voyagé sur un pétrolier », explique à la BBC un soigneur de la Monroe County Animal Shelter d’Alabama, un refuge dans lequel Bob fut envoyé.

Une cagnotte en ligne pour rapatrier Bob le pigeon

L'île de Guernesey vue de l'espace. Crédit : Sentinel 2/ Wikipedia

Au lieu des 650 kilomètres à parcourir initialement, le pigeon du propriétaire britannique, a en fait parcouru 6 500 kilomètres. Une distance immense pour un pigeon, comme le raconte Guy Duplessix, spécialiste des oiseaux, à nos confrères de Ouest France : « Cela signifie que c’est un très bon pigeon. Il devait même faire partie des meilleurs pigeons du propriétaire car c’est tout de même une longue distance ».

Selon le colombophile de 80 ans, le pigeon s’est probablement trompé de direction en suivant un autre groupe d’oiseaux : « Si ce pigeon s’est trompé de direction, c’est probablement parce qu’il a dû en suivre d’autres, mais qui n’allaient dans la bonne direction. Le pigeon était sans doute désorienté. La chaleur peut aussi avoir joué un rôle. Et une fois au-dessus de la mer, impossible pour lui de se poser pour boire et manger. Il a dû s’épuiser et a cherché un point de chute ».

Bien trop loin de son pigeonnier qu’il devait relier, Bob a néanmoins pu retrouver son maître via visioconférence. Cela a été rendu possible grâce à ses bagues électroniques sur ses pattes qui possèdent les coordonnées de son propriétaire. En attendant qu’il reprenne du poil de la bête, Bob restera aux États-Unis, dans le refuge avant de rejoindre l’Angleterre. Une cagnotte en ligne a été ouverte par son propriétaire pour financer le voyage retour en avion.

Bouton whatsapp