Une nouvelle découverte ouvre la voie au voyage dans le temps : Einstein l'avait prédit il y a 100 ans

6 576partages

Il y a 100 ans, un génie du nom d’Albert Einstein prédisait l’existence d’ondes gravitationnelles, se fondant sur sa théorie de la relativité. Une prédiction aujourd’hui confirmée puisque leur existence vient d’être dévoilée.


Cette découverte ne va pas forcément changer le monde, mais permettra d’ouvrir une nouvelle ère pour l’astronomie et pourquoi pas, l’avenir de l’Humanité. Hier, les scientifiques du CNRS, du NSF (National Science Foundation) et l’AAS (American Astronomical Society) ont confirmé les rumeurs qui grandissaient depuis quelques mois, via une publication dans la revue Nature.

lemonde.fr


Les ondes gravitationnelles, imaginées par Einstein en 1916, existent bel et bien et ont été détectées il y a quelques mois de cela.

 

La découverte


Le 14 septembre 2015, à 11h51 (heure française), les deux détecteurs du programme américain LIGO (en collaboration avec le programme européen Virgo), ont enregistré le passage d’une onde gravitationnelle, résultant de la fusion de deux trous noirs de masses stellaires (chacun des trous noirs faisait 30 fois la taille du soleil).

letemps.ch


Ces deux trous noirs n’en formant qu’un désormais, sont entrés en collision il y a environ 1,3 milliard d’années-lumière de la Voie Lactée. Leurs masses très importantes étaient donc suffisantes pour que leur collision soit détectée depuis la Terre, malgré la distance.


Les ondes gravitationnelles, qu’est-ce que c’est ?


Ces ondes gravitationnelles sont théoriquement émises par tout corps physique lors de ses mouvements, en fonction de sa masse. C’est un peu le même phénomène qui se réalise lorsque l’on lance un caillou dans un étang. Les vagues qui se créent autour du caillou et se répandent à la surface sont des ondes.


Ainsi la collision, couplée à la masse respective de chacun des trous noirs, a engendré des ondes gravitationnelles tellement puissantes qu’elles ont pu être détectées sur la Terre.

futura-sciences.com


Diffusées à travers l’univers à la vitesse de la lumière, ces ondulations « qui se propagent dans l’univers » sont donc appelées « ondes gravitationnelles ». Et sont en réalité des déformations de l’espace-temps.

 

Une découverte pour qui, pourquoi ?


Que signifie une telle découverte ? A priori, dans notre vie de tous les jours, cela ne va rien changer. Cependant, elle va permettre tout simplement d’entériner la théorie émise par Einstein il y a 100 ans et ouvrir une nouvelle ère pour l’astronomie.

americaherald.com


Observer l’univers autrement, avec un nouvel œil, tel est le nouvel enjeu des astrophysiciens. Notamment, ils pourront se pencher sur le comportement de la matière dans des conditions aussi extrêmes que celle du Big Bang ou la collision entre trous noirs, phénomènes encore inobservables aujourd’hui. L’astrophysique va pouvoir donc s’ouvrir à de nouveaux domaines encore inexplorés. Et ce ne sont pas le millier de scientifiques, qui travaillent dessus depuis des décennies, qui vont s’en plaindre.


À ce jour, l’Univers nous laisse encore avec plein d’interrogations mais cette découverte va permettre d’avancer considérablement sur la compréhension de certains mystères, comme l’espace-temps.


Peut-être que d’ici quelques années, les scientifiques découvriront une manière de prélever une de ces ondes gravitationnelles pour expérimenter le voyage dans l’espace-temps.

Source : NSF/ CNRS / AAS
En vidéo : Eddie Doyle, le chauffeur Uber qui amène son chiot avec lui
Plus d'articles
Dernières news