jetlag

16 situations que seuls ceux qui sont des voyageurs dans l'âme comprendront vraiment

Par
2 590
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

facebook

Partager sur Facebook

Tous ceux qui ont, un jour ou l’autre, chopé le virus du voyage le savent : ils sont perdus, à jamais.

Perdus, parce que leur humeur vagabonde les condamne à ne jamais pouvoir vraiment jeter l'ancre. Ils sont voués à vivre une vie faite d'aventures, de liberté, mais aussi d'imprévus. La langue anglaise a d'ailleurs un joli nom pour cela : wanderlust, la tentation de l'errance.

Voici quelques petites situations que ceux qui ont le démon du voyage comprendront :


1. Vous planifiez déjà votre prochain voyage… alors que vous êtes encore en train de voyager
Il est probable que, si vous le pouviez, vous ne rentreriez jamais à la maison.

2. Vous rêvez constamment à votre prochain voyage
Réfléchir où vous irez ensuite, imaginer votre prochain voyage, dans votre tête c’est déjà comme si vous étiez un peu parti…

3. Si il y a un endroit dont vous n’avez jamais entendu parler, il s’agit d’un endroit où vous voulez aller
Parce qu’il n’y a rien de plus digne de votre intérêt que ce qui vous est inconnu.

4. Vous avez une liste d’endroits que vous avez visités, et une liste d’endroits où vous souhaitez aller… Et les deux ne font que s’allonger, encore et encore.
À ce niveau-là, vous ne contrôlez plus rien

5. Vous vous sentez presque comme chez-vous à l’aéroport
Les douanes, les contrôles de sécurité, les terminaux… Tout cela ne vous fait pas peur, c’est devenu pour vous un environnement familier.

6. …Et vous êtes passé maître dans l’art de faire votre sac à dos
Le paquetage, c’est le truc le plus important à savoir faire. Il faut que tout rentre dans le sac à dos, pas le temps d’attendre trois plombes pour récupérer une valise en soute

7. Vous devenez excessivement triste si on ne vous met pas de tampon sur votre passeport
« Écoutez, je sais bien qu’il n’y a pas besoin, mas vous ne voulez pas faire une toute petite exception ? »

8. Le décalage horaire ne vous affecte pas autant que les autres personnes
Vous avez acquis une sorte d’immunité au jetlag, à force de passer d’un fuseau horaire à l’autre.
@wikiHow


9. Vous méprisez l’avis des guides touristiques : ce qui vous fait vibrer, c’est de découvrir les choses par vous-même et de sortir hors des sentiers battus
Rien ne vaut la sensation d’être un explorateur intrépide et de ne pas savoir à l’avance ou vous allez. Et puis, suivre un guide, c’est un peu comme vous faire spoiler une bonne série : vous préférez ne pas savoir ce qui va se passer, et le découvrir au moment venu !

10. Vous avez entraîné votre estomac à ingérer à peu près tout et n’importe quoi
Votre système immunitaire a de la bouteille, à force de manger des trucs bizarres dans les marchés, boui-boui ou vendeurs de rue du monde entier. Vous savez évidemment aussi ne pas prendre de risques inutiles. Mais votre faim et votre curiosité n’ont pas de frontières, et les curiosités gastronomiques locales sont votre drogue !

11. Vous recevez des alertes sur votre téléphone ou par e-mail, dès que des billets d’avion sont en liquidation (et que vous pouvez donc partir pour vraiment pas cher)
Cela vous rend plus heureux que les cadeaux de Noël. Il ne vous faut pas plus pour vous décider à plier bagage !

12. Vos économies « d’urgence » sont, plus prosaïquement, vos économies pour voyager
Pour vous, le voyage est une urgence en soi, une chose vitale, plus encore que de payer un loyer ou de manger.
@nnemarie-kohl-kunstgewerbe.de


13. Il se peut même que vous ayez dû faire de lourd sacrifices et compromis financiers pour pouvoir vous permettre de voyager
Après tout, à choisir, vous préférez manger un jour sur deux dans votre propre pays qu’à l’autre bout du monde.

14. Vous n’avez pas besoin d’attendre les autres pour prévoir et planifier vos voyages
Vous savez apprécier à sa juste valeur la solitude et la liberté de voyager seul
@Kittenhood


15. … Mais vous savez que voyager avec un ami est plutôt cool aussi
Après tout, il y a certaines personnes dans votre vie qui méritent bien la peine de prendre quelques bagages en plus…

16. Au final, votre maison, c’est un peu partout
Ce n’est pas comme si vous n’aviez plus de chez-vous, bien au contraire : la Terre entière est votre maison, et ça, c’est génial !
@earthspacecircle
Source : pulptastic
Commentaires