20 photos historiques et très rares de peuples autochtones d'Amérique du Nord !

Par
17 190
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

facebook

Partager sur Facebook

Edward Sheriff Curtis, un patronyme qui ne vous dit peut-être rien, et pourtant il appartient à l’un des photographes plus grand photographe de tous les temps. Né en 1868 dans le Wisconsin aux États-Unis, le jeune homme était destiné à devenir photographe commercial, un métier qu’il a exercé pendant quelques années à Seattle. En 1895, il y immortalise même la Princesse Angeline, la fille du grand chef amérindien Seattle de la tribu des Duwamish, qui donna son nom à la ville !

Et c’est peut-être à partir de ce jour qu’ Edward S. Curtis s’est pris de passion pour la culture et le mode de vie des tribus natives d’Amérique du Nord. Le photographe y consacrera d’ailleurs une grande partie de sa carrière, à travers des expéditions en Alaska ou au Montana, par exemple. Aujourd’hui encore, ces clichés exceptionnels font vivre son nom et sa réputation.

En 1906, Curtis est approché par un riche financier qui souhaite réaliser un documentaire sur les peuples premiers du continent. Une série de 20 volumes appelés « The North American Indian » sera publiée. Pendant 20 ans, avec l’appui économique de J.P. Morgan, Edward Curtis va sillonner l’Amérique du Nord et ainsi en ramener plus de 40 000 photos sur lesquelles on peut voir plus 80 tribus différentes.

En grand passionné qu’il était, le photographe de talent a aussi su poser son appareil pour enregistrer des milliers de chansons, de sons et de langages dont certains étaient inconnus à l’époque. De plus, il a retranscrit sur papier des histoires, des légendes et des biographies d’illustres personnages rencontrés sur sa route. Tous ses travaux ont permis d’en apprendre beaucoup sur les peuples amérindiens, et de ne jamais les oublier.

Rien que pour vous, voici quelques-uns de ces plus beaux clichés :
@EDWARDCURTIS-LIBRARYOFCONGRESS
@EDWARDCURTIS-LIBRARYOFCONGRESS
@EDWARDCURTIS-LIBRARYOFCONGRESS
@EDWARDCURTIS-LIBRARYOFCONGRESS
@EDWARDCURTIS-LIBRARYOFCONGRESS
@EDWARDCURTIS-LIBRARYOFCONGRESS
@EDWARDCURTIS-LIBRARYOFCONGRESS
@EDWARDCURTIS-LIBRARYOFCONGRESS
@EDWARDCURTIS-LIBRARYOFCONGRESS
@EDWARDCURTIS-LIBRARYOFCONGRESS
@EDWARDCURTIS-LIBRARYOFCONGRESS
@EDWARDCURTIS-LIBRARYOFCONGRESS
@EDWARDCURTIS-LIBRARYOFCONGRESS
@EDWARDCURTIS-LIBRARYOFCONGRESS
@EDWARDCURTIS-LIBRARYOFCONGRESS
@EDWARDCURTIS-LIBRARYOFCONGRESS
@EDWARDCURTIS-LIBRARYOFCONGRESS
@EDWARDCURTIS-LIBRARYOFCONGRESS
@EDWARDCURTIS-LIBRARYOFCONGRESS
@EDWARDCURTIS-LIBRARYOFCONGRESS


Magnifique n'est-ce pas ? On peut remercier Edward Curtis, grâce à lui nous pouvons avoir un aperçu de ce qu'étaient à l'origine ces cultures avant d'être, pour la plupart, réduites à néant. Elles font partie de l'histoire de l'humanité et nous ne les oublierons pas.
VIDEO : Le « violentomètre » permet aux couples de mesurer la violence dans leur relation
Source : Mashable
Commentaires