Ce calendrier d'étudiants nus ne va pas vous laisser indifférent... notamment pour la cause qu'ils défendent

Par
877
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

facebook

Partager sur Facebook

Des étudiants de l’université de Dublin (UCD), soutenus par plus de 500 élèves, ont monté un petit projet pour le moins original : se mettre en scène, nus comme des vers, dans un calendrier 2016.

Leur cause ? La lutte contre le suicide chez les jeunes. Leur partenaire ? Une association appelée « Youth Suicide Prevention » (YSPI) qui lutte contre ce fléau.

Leur objectif : rassembler 100 000 euros au profit d’YSPI.

Un pays particulièrement concerné: au sein des pays de l’Union Européenne, l’Irlande possède le troisième taux de suicide.

Après avoir organisé un saut en parachute collectif, certains de ces étudiants ont donc fait tomber la chemise. Leur manière de personnaliser ce shooting est directement liée à cette dernière activité : incorporer des accessoires de parachutisme.

@mirror.co.uk

Se jeter dans le vide et prendre des photos de nu.

Conscient que leur méthode peut prêter à confusion et créer la polémique, notamment vis-à-vis du rapide parallèle qui peut être fait par certains entre saut en parachute et suicide par défenestration, Marcus O’Halloran, le président de l’UCD Student’s Union déclarait à ce propos : « Nous avons été accusés de faire dévier le message mais toutes nos idées sont soumises à YSPI et ils acceptent nos méthodes. Nous voulons attirer l’attention sur ce que nous faisons. Nous avons besoin d’attention pour réunir plus d’argent ».

Pourquoi poser nu ? Très simplement pour illustrer la confiance en soi. Car une des bases de la stabilité psychologique vient aussi de l’image que l’on a de son corps. S’aimer soi-même, savoir se contenter et respecter cette enveloppe physique, ce qui fait principalement notre apparence, c’est faire un pas vers l’envie de vivre. Car ce corps, cette mécanique complexe, ces formes, ces lignes… c’est cela notre ligne de vie.

D’ailleurs, toujours dans cet esprit, aucune des photos n’a été retouchée.

« Les associations caritatives comme YSPI ont un vrai besoin de ressources que le gouvernement ne leur fournit pas. Nous voulons aider à développer leur programme de visites d’écoles et leur programme Four Steps to Help. »

« Youth Suicide Prevention » intervient également dans les écoles (secondaires et supérieures) pour des actions de prévention. La dépression, le stress des études et les pressions extérieures (emploi, famille, etc.) sont souvent à l'origine de gestes désespérés.

Restez vigilant et partagez cette belle initiative !

@mirror.co.uk

@mirror.co.uk

@mirror.co.uk

@mirror.co.uk

@mirror.co.uk

@mirror.co.uk

@mirror.co.uk

@mirror.co.uk

@mirror.co.uk

@mirror.co.uk

@mirror.co.uk
Source : Mirror
Commentaires