PHOTOS. En 111 jours, cette famille indienne a relié Bangalore (Inde) à Paris (France) par la route, soit 22 780 kilomètres ! Un incroyable périple...

1 524partages
Souvent, on entend dire qu’une fois qu’on a une famille et des enfants, le quotidien est moins fun qu’avant. Et bien vous avez quoi ? La famille d’Indiens que vous allez découvrir ne l’a pas entendu de cette oreille !

On vous présente les Baid : Anand, sa femme Punita et leurs deux enfants, Yash 12 ans et Dhriti 8 ans. Ensemble, ils ont décidé de réaliser leur rêve et de prouver à la Terre entière qu’il n’y a pas d’âge, ni de situation maritale particulière pour profiter de la vie et s’amuser.

Ainsi, en 111 jours, la petite famille a relié Bangalore (sa ville d’origine, en Inde) à Paris… par la route ! Un défi extraordinaire à la découverte du monde relevé avec une seule et unique voiture.

@facebook.com/OverlandStories


L’itinéraire

Sachant que partir avec des enfants nécessitait une certaine organisation, les parents ont échangé des centaines d’emails avec une douzaine d’ambassades afin de récolter des renseignements sur chaque pays traversé. Pour Anand et Punita, il a aussi fallu convaincre le principal de l’école des enfants de les laisser partir pour la durée du périple.

Finalement, toutes les conditions ont été réunies pour que ce convoi unique puisse prendre la route. En 111 jours, les Baid ont parcouru pas moins de 22 780 kilomètres, visité 11 pays et plus de 50 villes. Bref, une expérience d’une rare intensité et très enrichissante.

@facebook.com/OverlandStories

Après la préparation, place à l’action ! Le 8 avril 2015, la petite famille prend alors la route, direction Paris.
@facebook.com/OverlandStories

Pendant les premières heures de route en Inde, les paysages sont typiquement indiens, et donc familiers pour la famille.
@facebook.com/OverlandStories

Mais le 25 avril 2015, alors qu’ils traversaient le Népal, un séisme ravageur, qui a frappé le pays du nord-est de l’Inde, est survenu. Pour vous donner une idée, sur la capture d’écran ci-dessous, le point blanc est la position des Baid.

Comme vous pouvez le voir, au moment du séisme, ils étaient très proches de l’épicentre de la catastrophe. Leur route étant fermée par les autorités, ils sont ainsi restés bloqués 5 jours au check-point de la ville de Zhangmu ! Une première péripétie pour le moins inattendue.
@facebook.com/OverlandStories

Mais malgré cela, rien n’a entamé leur envie d’avancer, de continuer le voyage et de découvrir de nouveaux paysages.

Pour lutter contre le froid, la famille, qui n’avait pas prévu de gants, a utilisé des chaussettes ! Une situation cocasse qui leur a permis de rapidement retrouver le sourire.
@facebook.com/OverlandStories

En quelques jours, tout le petit monde s’est retrouvé au Tibet.
@facebook.com/OverlandStories

Ce périple a été très important pour Yash et Dhriti. En effet, ces derniers en ont sûrement plus appris sur la vie et sur le monde qui les entoure pendant ses 111 jours que pendant plusieurs années à l’école. L’adage selon lequel « les voyages forment la jeunesse » n’est plus à démontrer.

Partir sous-découvrir d’autres façons de vivre et de penser, c’est utile et même nécessaire à la connaissance, l’initiation, l’éducation ou encore l’ouverture d’esprit. C’est d’ailleurs en grande partie pour cela que le directeur d’école a laissé les enfants profiter de cette chance.
@facebook.com/OverlandStories

« En route pour Korla. Ces dunes font facilement plus de 20 étages. Sur la photo, on voit bien à notre taille ridicule qu’elles sont vraiment impressionnantes. Elles continuent sur des kilomètres. Les enfants n’avaient jamais vu ça, c’était incroyable ! » s’est exclamé Anand.
@facebook.com/OverlandStories
@facebook.com/OverlandStories

En tant que famille végétarienne, passer plusieurs semaines en Chine et en Asie Centrale a été un vrai challenge. En effet, de très nombreux plats Chinois comportent des insectes, de la viande ou des féculents.

Du coup, les Baid ont pensé à apporter leurs ustensiles de cuisine, et ça leur a bien servi. Chaque jour, ils s’arrêtent pour faire à manger en plein air. Un moment où les parents cuisinent, et les enfants se détendent et se reposent.
@facebook.com/OverlandStories

Après l’ouest de la Chine, place au Kirghizistan ! Dans ce pays peu visité, la famille, et surtout Dhriti et Yash, qui n’avaient jamais vu la neige, remarquent à quel point la météo peut être capricieuse. En seulement 12 heures, l’herbe verte laisse place à une véritable piste de ski. Largement de quoi impressionner les enfants.
@facebook.com/OverlandStories
@facebook.com/OverlandStories

En Ouzbékistan, ils ont été subjugués par les eaux cristallines du lac Yssyk Koul, l’une des plus grandes étendues aquatiques d’Asie centrale avec une superficie de 6 236 kilomètres carrés.

À quelques heures de voiture de là, ils ont aussi eu la chance de se promener dans l’ancien centre historique de la ville de Samarcande et de visiter la médersa d'Oulough Beg, l’un des joyaux architecturaux du pays.
 
@facebook.com/OverlandStories
@facebook.com/OverlandStories
@facebook.com/OverlandStories

Pour leur passage au Turkménistan, nos voyageurs se sont évidemment rendus à la fameuse « Porte de l’Enfer ». Un lieu magique, connu mondialement pour sa particularité unique : un cratère immense constamment en flammes. Bluffant.
@facebook.com/OverlandStories
@facebook.com/OverlandStories
@facebook.com/OverlandStories
@facebook.com/OverlandStories
@facebook.com/OverlandStories

Autre surprise, à Ashgabat, la capitale du Turkménistan. Sa particularité ? C’est la ville qui possède les routes les plus propres et les plus lisses au monde. Là encore, un constat inattendu et dont les enfants se souviendront longtemps.
@facebook.com/OverlandStories

« L’un des souvenirs les plus forts restera sans doute les troupeaux de chevaux sauvages qui galopent à l’air libre dans les immenses prairies. Ça nous rappelait le dessin animé « Spirit, l’étalon des plaines » que j’avais regardé avec les enfants à la maison peu avant de partir. Un moment génial qu’on oubliera jamais » confie Punita.
@facebook.com/OverlandStories
@facebook.com/OverlandStories

Durant leur immense voyage, la famille a aussi fait face à des moments surréalistes, presque hors du temps. Comme lorsqu’ils apercevaient d’imposantes statues, au bord de la route, perdues au milieu de nulle part.
@facebook.com/OverlandStories

Mais malgré le dépaysement, parfois la fatigue, certaines choses ne changent pas, les enfants restent des enfants, avec des loisirs d’enfants :
@facebook.com/OverlandStories

Yash et sa sœur Dhriti prennent la pose avec le cinquième membre de la famille, la Fiat Linea ! Sans elle, rien de tout ça aurait été possible.
@facebook.com/OverlandStories
@facebook.com/OverlandStories

Choc des cultures ! Apparemment, dans certains endroits reculés d’Iran, les gens ne connaissent pas le concept de végétarisme. La preuve, ci-dessous, Anand doit montrer une photo d’un légume au chef sur son portable. Un souvenir que les Baid gardent en tête comme un moment unique et drôle. « C’est pour vivre ce type de moments que nous avons voulu faire ce voyage ! » racontent les parents.
@facebook.com/OverlandStories

Fin juin, place à la Turquie ! Dernière étape avant de mettre les pieds en Europe et de toucher petit à petit à la fin de cette expédition inoubliable. En visitant ce territoire, la famille découvre d’innombrables paysages de cartes postales. Il faut dire que la Turquie est connue pour en abriter certains parmi les plus beaux et les plus réputés du globe. En voici quelques clichés :
@facebook.com/OverlandStories
@facebook.com/OverlandStories
@facebook.com/OverlandStories

Et puis… Anand, Punita, Yash et Dhriti sont arrivés en Grèce. Les premiers pas en Europe effectués, le petit groupe profite du cadre de rêve et de la chaleur estivale méditerranéenne pour goûter aux joies de la mer. Avec, en prime, la vue du magnifique coucher de soleil.
@facebook.com/OverlandStories
@facebook.com/OverlandStories
@facebook.com/OverlandStories
@facebook.com/OverlandStories
@facebook.com/OverlandStories

À l’aube du 104ème jour, la famille pose ses bagages à Barcelone. Anand avait promis à son fils Yash qu’ils passeraient voir le stade et le musée de son équipe préférée : le grand FC Barcelone de Lionel Messi et de Neymar. Et comme Anand est un super-papa, ce fut chose faite ! En témoigne la photo suivante :
@facebook.com/OverlandStories

Trois jours sur place et puis s’en va ! En effet, pour terminer, direction la France et la fin de ce circuit fou ! La famille Baid remonte donc vers le nord en passant par Marseille et l’Autoroute du Soleil.
@facebook.com/OverlandStories

Le 22 juillet 2015, à 21h30, après 22 780 kilomètres parcourus, 11 pays traversés, plus de 50 villes visitées et des millions de souvenirs indélébiles en tête, les Baid arrivent au pied de la Tour Eiffel. Le gigantesque monument, l’un des plus visités de la planète, signe la fin d’une magnifique virée familiale.
@facebook.com/OverlandStories

Pour ce qui est du retour dans leur domicile de Bangalore, la famille a opté pour l’avion et a fait rapatrier la voiture par bateau. Et un mois plus tard, les 5 membres de la famille étaient de nouveaux réunis !
@facebook.com/OverlandStories
@facebook.com/OverlandStories


Un grand respect à eux pour leur courage et leur soif de découverte. En espérant que ce qu’ils ont accompli, donnera envie à d’autres personnes de s’ouvrir au monde. Un seul mot : BRAVO !
@facebook.com/OverlandStories
Source : Scoop Whoop
En vidéo : Dikkenek : « T'es tendue Natacha », la scène culte
Plus d'articles
Dernières news