Faire travailler les gens le matin s’apparente à de la torture. Ça, on le savait tous déjà… Mais c’est désormais confirmé par la science !

Par
7 712
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

facebook

Partager sur Facebook

Ce n’est ni une blague, ni un message subliminal de la CGT. Forcer les gens à travailler avant 10 heures est inhumain et pourrait même être qualifié de “torture” à l’encontre des employés... Cette pratique les rendrait en effet malades, épuisés et stressés sur le long terme.

Et si cette affirmation ne vous semble être qu’un prétexte un peu douteux pour faire la grasse matinée, sachez qu’elle émane du Dr. Paul Kelley, spécialiste du sommeil et neuroscientifique de la prestigieuse Université d’Oxford…

 
@via overblog


Si vous êtes du genre lève-tard, que vous avez du mal à émerger le matin, que vous souffrez le martyre quand la sonnerie du réveil retentit (ou plus généralement, que vous pensez que cela ne vous ferait pas de mal de rester une ou deux heures de plus dans votre lit), sachez que vous n’êtes pas seul. Contrairement à ce que vos patrons essayent de vous faire penser, vous n’êtes pas un horrible fainéant — juste un être humain normalement constitué.

Selon les experts du sommeil, le système actuel des horaires de travail et d’école n’est tout simplement pas adapté à un rythme sain pour l’être humain


Le Dr. Kelley ne s’arrête pas là : en s’appuyant sur les résultats de ses recherches, il affirme que c’est toute la société qui est frappé par une grave pandémie de manque de sommeil. La plupart d’entre nous sont forcés de s’adapter à des horaires qui ne sont pas du tout naturels, et qui ne conviennent pas au rythme de notre horloge biologique intérieure.

“C’est un problème insidieux, mais également très grave pour la société dans son ensemble”, explique le Dr. Kelly au Guardian. “De manière générale, nous sommes une société qui manque de sommeil, mais la tranche d’âge des 14 - 24 ans est touchée de manière particulièrement inquiétante par le phénomène. Cela cause de très sérieuses menaces pour la santé publique, l’humeur générale mais également la santé mentale des sujets.”

Kelly affirme ainsi que les jeunes perdent en moyenne 10 heures de sommeil par semaine, à cause du rythme scolaire...

Le chercheur britannique prend actuellement part à un projet expérimental, Teensleep, qui cherche à recruter une centaine d’écoles à travers tout le Royaume-Uni afin de tester des horaires différentes, adaptées au rythme biologique de chaque tranche d’âge.

Et ces horaires sont sensiblement différentes de celles qui sont d'ordinaire appliquées dans les écoles : ainsi, il recommande un démarrage 8 heures 30 pour les enfants âgés de 8 à 10 ans, un démarrage à 10 heures pour les jeunes âgés de 16 ans, et à 11 heures pour les élèves âgés de 18 ans.

“À l’âge de 10 ans, vous commencez l’école à 8h pour finir à 17 h, et il se trouve que cela colle parfaitement avec les besoins en sommeil de votre corps. Vers l’âge de 55 ans environ, vous retombez dans un schéma de sommeil similaire. Mais entre les deux, les choses varient énormément et, selon l’âge que vous avez, vous pourriez avoir besoin de démarrer votre journée jusqu’à 3 heures plus tard… Et c’est une chose on-ne-peut-plus naturelle et normale.”

Cela revient à dire que nous vivons notre vie entière, entre 10 et 55 ans, en souffrant du manque de sommeil. Vous comprenez désormais pourquoi, derrière une information qui peut prêter à sourire, se cache en fait un véritable problème de santé publique !


@via overblog



“Dans le monde du travail, les employés devraient débuter leur journée à 10 h et pas plus tôt”, explique Kelly au Telegraph. “La plupart des salariés souffrent de manque de sommeil. Nous ne devrions pas avoir à souffrir ainsi, notre cycle d’éveil et de sommeil sur 24 heures ne peut pas être modifié à l’envie !”

Disposer suffisamment d’heures de sommeil est extrêmement important, même si ce problème est bien souvent sous-estimé. Se plaindre de cela et affirmer vouloir dormir plus, dans notre société occidentale, est considéré comme étant de la simple paresse — réaction qui, bien que tout à fait naturelle, est réprimée et condamnée par notre entourage social et professionnel.

Pourtant, non seulement le sommeil est crucial pour le bon fonctionnement de la mémoire, mais le manque de sommeil peut déclencher une série de problèmes de santé, dont des troubles assez sérieux tels que la maladie d’Alzheimer.

Bref, on attend encore les résultats de ces horaires expérimentales dans les écoles britanniques. Si les performance des élèves sont effectivement améliorées, on espère que ce sera appliqué aussi en France, dans les écoles et les bureaux !

Et vous, si vous pouviez choisir, vous vous réveilleriez à quelle heure ?
Les pompiers australiens posent avec des animaux pour leur nouveau calendrier et les photos sont extras
Commentaires