Des petits pulls en laine pour des poules rescapées de l'élevage en batterie... Voilà qui vous redonnera le sourire pour la journée !

63partages

Cette fois ça y est, l’hiver est bien là. Si vous frissonnez devant la soudaine baisse de température, que vous commencez à sortir les doudounes, les anoraks et les gros pulls tricotés par mémé, alors ayez une petite pensée pour nos pauvres amis à plumes… Et tout particulièrement, pour les poules !

 

Nicola Congdon, une jeune Britannique de 25 ans, sauve des poulets de batteries. Elle possède elle-même un petit poulailler chez elle, mais la moitié de ses poules sont d’anciennes rescapées de ces véritables usines alimentaires.

Arrivés en piteux état chez elle, ces animaux ont passé leur vie entière dans des cages étroites, sans pouvoir bouger, afin de produire des œufs. Ces poules ont bien du mal à s’acclimater aux conditions normales de température en extérieur, puisqu’elles ont passé la quasi-totalité de leur existence sans voir le soleil…

Il faut dire qu'elles n’ont pas beaucoup de plumes. Cela ne pose pas de problème pendant la majeure partie de l’année, mais dès que les températures commencent à baisser, c’est une autre histoire…

 

C’est pourquoi Nicola et sa maman ont eu une idée adorable et géniale, pour aider leurs petites poules à passer l’hiver : des pulls à poules !

 

Eh oui. Ces petits vêtements de laine qu’elles leur tricotent avec amour, outre le fait qu’ils confèrent aux poulettes un style certain et une sacrée dégaine qui doit faire des envieuses dans tout le poulailler, leur permettent aussi de survivre et d’allonger leur espérance de vie…

 

 Après tout ce qu’elles ont dû endurer dans les élevages en batterie, elles l’ont bien mérité !

 

 

Avec de pareils accoutrements, voilà d’heureux volatiles qui n’auront plus jamais la chair de poule…


...Et il faut avouer qu’elles ont la classe, ces poulettes !

 

« Il est important que les gens soient bien conscients des conditions abominables dans lesquelles ces animaux vivent… Et le fait qu’elles n’ont plus de plumes, une fois passé un certain âge », explique Nicola. « Ces pulls sans manches permettent aux poules de ne pas avoir froid, et il semble qu’elles aiment beaucoup ça ! Et en plus, c’est plus facile pour nous de savoir qui est qui : les pulls les rendent faciles à identifier. »

 

Nicola et sa maman reçoivent de plus en plus de demandes de personnes qui souhaitent des pulls pour leurs poules, eux aussi. Au lieu de vendre les petits pulls pour faire des bénéfices, elles les cèdent en échange de dons pour des associations… Des poules chaudement vêtues, pour la bonne cause ? 

 

Source : Mashable
En vidéo : Isa et Hugo, deux bouledogues français qu'il ne vaut mieux pas laisser seuls à la maison
Plus d'articles
Dernières news