« Stop au gâchis alimentaire ! » : ENFIN, la loi contre le gaspillage alimentaire a définitivement été adoptée

3 018partages
Après l’Assemblée nationale, c’est le Sénat qui a ratifié, mercredi 3 février 2016, et à l’unanimité, le projet de loi visant à interdire les grandes surfaces de jeter de la nourriture et de convertir leurs produits invendus en denrées impossibles à consommer (en y jetant de la Javel, par exemple).

Comme nous vous l’annoncions dans un précédent article, les enseignes, petites et grandes surfaces (Françaises ou non), ne pourront plus s’assurer que personne n’a accès à leurs produits sans payer (en piochant notamment dans leurs poubelles), même lorsqu’ils ne peuvent plus être vendus comme quand ils sont considérés comme périmés. Une initiative engagée au départ par le conseiller municipal Les Républicains de Courbevoie (Hauts-de-Seine) Arash Derambarsh, suite à sa pétition signée par plus de 200 000 personnes.

Des chiffres qui font mal et qui devraient tous piquer notre conscience lorsque nous nous apprêtons à jeter des aliments, encore emballés ou non : 20 à 30 kilos de nourriture par année, c’est en moyenne ce que jette à la poubelle chaque foyer français

Ce qui doit nous rappeler que la lutte contre le gaspillage alimentaire se fait autant chez les distributeurs que chez les consommateurs, jusque dans nos assiettes – et celles des restaurants d’ailleurs !

@jakmeedia.com

Les grandes mesures à retenir

C’est le député socialiste Guillaume Garot qui s’était chargé de hiérarchiser les actions à mettre en place dans cette loi. De la récupération des matières organiques, au recyclage, en passant par la récupération visant à nourrir autant des bouches humaines qu’animales !

---> La loi prévoit une sanction afin d'éviter la destruction volontaire de denrées alimentaires toujours consommables.

---> Parallèlement, elle modifie le régime juridique de la responsabilité des producteurs vis-à-vis de produits qui pourraient être défectueux ou périssables. Ceci afin de lever le blocage des dons de biens alimentaires sous marques de distributeur par leur fabricant.

---> Les distributeurs alimentaires et associations caritatives devront signer une convention afin de faciliter les dons.

---> Nouveauté notable : l’intégration de la lutte contre le gaspillage alimentaire dans les établissements scolaires et dans les entreprises.

Une mesure qui doit potentiellement permettre, dorénavant, à 10 millions de personnes de manger à leur faim !

@mesechantillonsgratuits.fr

Ça fait du bien de voir qu'on est encore capable de sortir des lois concrètes et utiles de l'Assemblée nationale non ?
En vidéo : Bobby White, le joaillier qui customise les baskets
Source : Le Monde
Plus d'articles