Hommes-Femmes : qui vit, au mieux, une rupture amoureuse ? Vous allez être surpris par la réponse...

Par
1 199
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

facebook

Partager sur Facebook

Voici comment les hommes vivent une rupture, par rapport aux femmes. Et c'est une étude sérieuse qui le dit :

Il est vrai que la rupture est toujours une étape difficile et délicate à vivre, pour tout le monde. Qui n'a pas vécu ce moment où on se sépare de l'être aimé alors qu'on était persuadé qu'il était irremplaçable ? On a beau tout essayer, une séparation, faite sur la durée ou de façon brutale, nous plonge toujours dans l’idée qu’on a perdu la personne que l’on croyait parfaite pour nous.

Mais nous, hommes et femmes, ne vivons pas une rupture de la même façon. Effectivement, selon notre sexe, notre rapport à la rupture n'est pas la même.

En effet, d'après certaines recherches, menées par les universités de Binghamton et celles du College London, les hommes seraient plus fleur bleue que la communauté féminine. Eh oui ! Ils prendraient plus de temps à se remettre d'une rupture alors que les femmes, elles, souffriraient… sur l’instant présent.
@FOX


Sur 5705 personnes interrogées, de 27 ans en moyenne et de 96 nationalités différentes, il est ressorti que les femmes souffraient plus… mais moins longtemps. Les hommes, eux, prennent beaucoup plus de temps à tourner la page.

Mais pourquoi les femmes souffrent plus (sur le moment) que les hommes ? Selon Craig Morris, l’un des chercheurs : “Pour faire simple, les femmes ont tendance à être plus investies dans leur relation. (…) L’homme ressentira plus profondément la perte au moment où il doit tenter de se relancer dans la compétition pour attirer l’attention des femmes et remplacer ce qu’il a perdu.” Les hommes prendraient donc plus de temps à se rendre compte qu'ils sont de nouveau célibataires et qu'ils viennent de perdre un être cher…

En effet, quand vient une rupture, les femmes qui ont été interrogées ont affirmé que sur une échelle de 1 à 10, leur douleur en termes d'émotion était de 6,84 en moyenne. Les hommes, quant à eux, l'estimaient à 6,58. Côté douleur physique, les femmes notent à 4,21/10 alors qu’en moyenne les hommes sont à 3,75/10.

Certes, ces résultats montrent un véritable mal-être chez les femmes lorsqu'elles sont de nouveau célibataires… Néanmoins, il semblerait, d'après les questions posées lors de l'étude, qu'elles prennent moins de temps à s'en remettre. Elles rebondissent plus vite tandis que les hommes ne parviennent jamais vraiment à oublier l'être cher.

Qui a dit que les hommes n'étaient pas de grands sentimentaux ? Cette étude semble bien prouver que la majorité d'entre eux sont sensibles. Si ces messieurs sont de grands mélancoliques, il faut croire que les femmes, elles, apprennent à relativiser avec le temps !

Et vous, qu'en pensez-vous ? Trouvez-vous cette étude semblable ou auriez-vous conclu le contraire ? Le débat est lancé !
Le brevet des collèges reporté à cause de la canicule
Commentaires