Voici le côté obscur de votre signe du Zodiaque... Celui que peu d'horoscopes vous diront...

Par
234
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

facebook

Partager sur Facebook

Avertissement : si vous êtes susceptible et dénué de sens de l'humour (si vous êtes du signe Poisson par exemple), vous ne devez sous AUCUN prétexte lire ce qui va suivre !


En astrologie, généralement on ne parle que des bons côtés de chaque signe du zodiaque. Vous êtes "sensible", "intelligent" ou encore "optimiste". Heureusement, on peut aussi vous plomber et vous dire tous vos défauts ! Sur le site d'astrologie Astrothème, on découvre en effet quelles sont les pires caractéristiques de chaque signe... Bonne lecture !



Verseau


Les Verseaux ont un petit côté élitiste. Ils veulent être spéciaux, uniques, et ont une certaine tendance à regarder les autres de haut parce qu’ils sont, selon eux, « trop communs, sans originalité ». Ce qui est drôle, c’est que leur vie entière semble être consacrée à cela : essayer d’être uniques et originaux… mais que cela peut les conduire à devenir particulièrement ennuyeux. En fait, ils ne réalisent pas à quel point ils sont ennuyeux, que lorsque tout leur corps sera couvert de tatouages en forme de caractères chinois, et que leurs voitures hybrides seront entièrement recouvertes d’autocollants pseudo-progressistes stéréotypés.

Pour résumer, les verseaux font de parfaits hipsters. Ils sont proprement hautains, arrogants et superficiels. Bref, ils ne servent à rien et se croient au-dessus de tout.

 

Poissons


Les poissons sont incapables de supporter les blagues. Ils sont hyper susceptibles, trop sensibles, et un rien peut les vexer. Comme les poissons qui les représentent, ils sont froids, visqueux et ont une capacité de concentration limitée, n’excédant pas les 3 minutes. Ils aiment à se laisser porter mollement par les courants, un peu comme le font les méduses, pour aller nulle part.

Leur apparente douceur et générosité cache en fait un manque total de fermeté et surtout de caractère. Du coup, ils se coltinent tous les trucs dont personne ne veut, car tout le monde voit en eux des bonnes poires.

 

Bélier


Les Bélier sont des petits nerveux qui se fâchent tout rouge dès que les choses ne vont pas comme ils le souhaitent. À l’image du petit roquet qui aboie sur tout ce qui passe avant de se cacher craintivement dans les robes de leur maîtresse, ils font croire aux autres qu’ils ont une personnalité dominante parce que leurs caprices sont particulièrement bruyants… Mais ce ne sont que des caprices, en réalité.

S’ils ont le moindre danger en face d’eux, ils se calmeront bien vite et retourneront se terrer piteusement dans leur coin. À part cela, il n'y a pas grand-chose à rajouter car leur nature est dénuée de toute complexité intéressante.

 

Taureau


La lourdeur du Taureau n'a d'égale que sa lenteur légendaire. Borné et têtu, il ne se démarque pas par sa finesse, c’est le moins que l’on puisse dire !

Outre cela, le Taureau est matérialiste, égoïste et avare. L'aspect intellectuel et abstrait des choses les dépasse, ils sont bien trop terre-à-terre et simples. Enfin, ils n’ont d'yeux que pour la nourriture et le confort, tel un cochon qui se goinfre et ne pense à rien d'autre. Ils sont centrés sur leur propre image et passeront des heures devant le miroir à contempler leur image, à essayer de cacher leurs moindres imperfections. Une fois qu’ils seront sûrs d’être « parfaits », ils iront en boîte pour siroter un cocktail trop sucré, tout en ricanant des autres et de la manière dont ils s’habillent. Ils sont exceptionnellement barbants.

 

Gémeaux


On dit d’eux qu’ils sont curieux de tout et adaptables, en fait, c'est plutôt un manque total de profondeur et de constance qui donne cette impression. Ils sont absolument incapables de réellement se concentrer sur quoi que ce soit de précis, et leur façon de penser reste vraiment en superficie des choses. Tout ce qu’ils disent n’a absolument aucun intérêt, de toute façon ce n’est que du vent : ils ne le pensent même pas et en général, ils l’oublient tout de suite après !

Au cours d’une conversation, ils étalent leur science, passent du coq à l’âne pour submerger leur interlocuteur, se rendre intéressant et avoir l’air cultivés. Pourtant, on se rend vite compte que derrière leur aspect savant et érudit, ils n’ont aucune profondeur de pensée, aucune envergure. En fait, ils sont plus comme une sorte de robot, d’automate intelligeant qui répète par cœur ce qu’il a appris sans vraiment en penser grand-chose.

 

Cancer


Vous vous souvenez de ce gosse, au lycée, qui était la victime de tout le monde, celui qui avait sans cesse un air de chien battu et qui allait s’enfermer dans les toilettes pour pleurnicher ? Eh bien, il était probablement du signe Cancer. Ces derniers aiment en effet se recroqueviller dans leur petite carapace de crabe fragile, dès que leur pauvre petit cœur est blessé, ce qui se produit très souvent. Devenus adultes, les Cancer sont toujours des victimes : c’est juste que, désormais, les gens préfèrent se payer leur tête derrière leur dos, quand ils ne sont pas là, plutôt que de se moquer ouvertement d’eux.

Personne ne les aime. Ils sont tristes, ternes, moroses, insipides, voire carrément sinistres.

 

Lion


Les Lion sont des créatures absolument dégoûtantes et vaniteuses, egocentriques et imbues d’elles-mêmes. Ils ont besoin en permanence d’attention, d’être vénérés, sans quoi ils se fanent, s’étiolent et meurent. Eh oui, être Lion est loin d'être aussi flatteur que l’on ne pourrait le croire ! Pourtant les Lion pensent dur comme fer être exceptionnels, alors qu’ils passent en réalité pour ridicules et consternants, tellement il paraît évident qu’ils essayent à tout prix de se faire passer pour meilleurs qu’ils ne le sont. En fait, ce sont avant tout de gros complexés qui ne vivent que dans le regard des autres… Parce qu’ils savent bien, au fond, qu’ils ne valent pas grand-chose.

Souvent, et à défaut de véritables amis, le Lion réunit autour de lui une petite équipe de larbins, dont il se sert pour flatter son ego et parfois, faire sa vaisselle et sortir les poubelles. Avec cette cour d’hypocrites qui lui tourne sans cesse autour, il croit dur comme fer qu’il est génial, que tout le monde l’aime et que c’est un privilège d’être dans son entourage… Alors qu’il ne fait que se comporter comme un petit tyran. Il ne se rend même pas compte du manque de sincérité de ceux qui le flattent, il faut croire que la lucidité ne fait pas partie de ses (rares) qualités… Il n’est en réalité qu’un enfant gâté, despotique, égocentrique et autoritaire.

 

Vierge


Les Vierge sont de grosses feignasses qui n’ont honte de rien. Leur vie idéale serait de rester affalés sur un canapé, à bouffer des Pringles devant la télé. Pourtant, ils sont capables de sens d’analyse — par exemple, ils peuvent passer des années à analyser les pours, les contres, à calculer les bénéfices et les inconvénients, pour savoir si, oui ou non, ils vont un jour se magner les fesses et enfin trouver un vrai boulot.

Même lorsqu’il travaille (oui, c’est possible !), le Vierge ne brillera pas par sa carrière, car il n’a tout simplement pas d’ambition. Son existence se résumera à celle d’un serviteur, d’une serpillère, qui n’a pas vraiment beaucoup de valeur… outre celle d’accepter d’être traité comme un moins que rien. Il faut dire que, du coup, ils sont très pratiques pour effectuer les tâches ingrates ! Normal, ils ne savent pas faire grand-chose d’autre… Pour résumer, les Vierge sont insignifiants, faibles et mous.

 

Balance


La Balance est un être vague, flou, indéfini. Ils sont, comme les Vierge, très fainéants, se couchent tard, dorment jusqu’à 1 heure de l’après-midi. Ils ne savent pas ce qu’ils veulent et n’ont pas réellement de personnalité. Incapables de s’affirmer, ils se rangeront généralement du côté du plus fort.

La solitude est une phobie chez eux, ils ont sans cesse besoin d’autres personnes autour pour se sentir exister. De fait, ils n’ont aucune vie propre, ils vivent pour les autres et en fonction de ce qu’ils pensent d’eux. Ils veulent plaire à tout prix, ce qui les rend hypocrites, indécis, hésitants dans tout ce qu’ils disent, calculateurs, pas très francs du collier… Leur soi-disant sens artistique n’est, en fait, que de la mièvrerie, de la sentimentalité édulcorée. En réalité, les Balance sont des être cérébraux et froids.

 

Scorpion


Le Scorpion a vraiment une sale réputation… et pour tout dire, elle est amplement méritée ! Véritable sociopathe dans l’âme, il est un être sournois, inquisiteur, névrosé et agressif. Cela fait étrangement penser à un scorpion (sans blague), mais aussi à d’autres animaux sympathiques tels que la fouine, le serpent ou encore le rat d'égout : pervers, mesquin, dangereux et inquiétant.

Il se délecte de la souffrance des autres, tout en prétendant agir pour le bien. Il aime détourner l’attention, manipuler et œuvrer dans l’ombre à ses plans machiavéliques. Cependant, il est aussi totalement paranoïaque, triste, pathétique… C’est le mal-être intérieur des Scorpion qui les pousse à devenir de gros psychopathes. On ne sait jamais ce qu’ils pensent réellement, et si ils ne sont pas en train de comploter pour nous assassiner. Le mieux, c’est encore de les éviter comme la peste.

 

Sagittaire


Les Sagittaire se prennent pour des grands philosophes, spirituels et à l’esprit éclairé. Ils se croient à l’avant-garde, et c’est probablement là l’aspect le plus ridicule de leur caractère : la plupart d’entre eux sont en réalité de gros bourgeois conformistes, des néo-conservateurs même pas capables d’assumer leurs propres idées.

Inconstants, incapables de tenir une promesse, désireux d’attirer l’attention et d’impressionner autrui, ils font certainement partie des personnes les plus agaçantes. Ils rêvent d’aventure, mais ne sont même pas capables de quitter leur petit train-train quotidien : ils seraient terrifiés à l’idée de perdre ce qu’ils ont. Les sagittaires sont bien connus pour faire des choix idiots, qu’ils regrettent ensuite.

 

Capricorne


Leur timidité maladive fait vraiment de la peine à voir. En général, ils s’esquivent maladroitement en trouvant des excuses aléatoires. Quand vous essayez d’être un peu gentil et d’aller lui parler (bon courage), vous comprenez bien vite pourquoi il est si timide et renfermé : il ne parle pas, tout simplement parce qu’il n’a rien à dire.

Son entière personnalité pourrait être résumée par une sorte de gros vide intersidéral, le néant. Le Capricorne est juste ennuyeux à en mourir, il n’a que des idées noires, vous plombe le moral en deux temps trois mouvements. Bref, il a bien raison de vouloir passer à tout prix inaperçu et de manquer de confiance en lui. Assez bizarrement, il semblerait qu’il y a quand même des gens qui les apprécient, ce qui semble défier toutes les lois de la logique, mais bon, il faut de tout pour faire un monde après tout !

Commentaires