13 petites « perles » de sexisme par des hommes politiques ou des célébrités, qui prouvent qu'il y a encore du pain sur la planche

Par
354
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Stéphane Garnier est un concepteur-rédacteur, chroniqueur et parolier, qui nous avait notamment régalé avec son livre « Agir et penser comme un chat », paru l'an dernier aux éditions de l'Opportun. 

À l'occasion du 8 mars et de la Journée internationale des droits des Femmes, il a publié « #Balance ton macho : Les oscars de la Mysogynie ». Un condensé des plus belles (ou des plus affreuses) « perles » émanant de différentes personnalités en tous genre, de toutes les époques et de tous les milieux, allant du monde politique au people en passant par les grands penseurs ou les écrivains célèbres !

Nous avons sélectionné quelques-unes des perles les plus contemporaines et les plus affligeantes, qui montrent que, même dans les plus hautes sphères de la société, le sexisme est encore très largement répandu.

« Balance ton macho » , par Stéphane Garnier, Éditions Tut-tut — 12,90 €, 224 pages  ; parution le 20 mars 2018, disponible en pré-commande

Note : l'ordre des nominations ne constitue pas un classement en soi. À vous de voter pour celui qui, selon vous , mérite la palme d'or toutes catégories confondues ! De plus, si vous connaissez quelques perles intéressantes qui ont échappé aux radars, n'hésitez pas à les soumettre au jury à travers les commentaires...

1. Patrick Balkany

 Pour : « D'ailleurs, peut-être avait-elle mis cette robe pour ne pas qu'on écoute ce qu'elle avait à dire. (À l'Assemblée nationale, au sujet de la robe portée par Cécile Duflot) »

2. Nicolas Sarkozy :

Pour : « Rachida Dati ? Elle s'occupe plus de ses robes que de son ministère »

Et pour : « C'est bien la parité en politique, mais c'est bruyant ! (À propos de Valérie Pécresse en train de discuter pendant une réunion) »

3. Jacques Chirac :

Pour : « Pour moi, la femme idéale, c'est la femme corrézienne, celle de l'ancien temps, dure à la peine, qui sert les hommes à table, ne s'assied jamais avec eux et ne parle pas. »

4. Laurent Fabius :

Pour : « Mais, qui va garder les enfants ? (À l'annonce de la candidature de Ségolène Royal à la présidence de la République) »

5. David Douillet :

Pour : « On dit que je suis misogyne, mais tous les hommes le sont. Sauf les tapettes. »

6. Pierre Ménès :

Pour : « T'avais des grosses dondons qui étaient certainement trop moches pour aller en boîte le samedi soir. Aujourd'hui, elles ont progressé (...) mais par rapport à une équipe masculine, ça vaut que dalle ! (À propos du football féminin) »

7. Lou Reed :

Pour : « J'avais besoin d'une femme dans les environs, et je la cognais, elle était impeccable dans son genre... Elle appelait ça de l'amour, ha ! ha ! Pendant que nous étions en studio, elle a essayé de se suicider dans la baignoire de notre hôtel... Elle s'était tranchée les veines...Évidemment, elle s'en est sortie.  »

8. David Cameron :

Pour : « Calme-toi chérie, et écoute le docteur (S'adressant à Angela Eagle, au Parlement) »

9. Silvio Berlusconi :

Pour : « J'ai trouvé le point G des femmes, c'est dans la dernière lettre du mot shopping ! »

Et pour : « C'est toujours mieux d'être friand de jolies filles que d'être gay. »

10. Sebastian Pinera (ex-président du Chili, citant George Bernard Shaw)

Pour : « Quand une femme du monde dit non, cela veut dire peut-être ; quand elle dit peut-être, cela veut dire oui ; et quand elle dit oui, alors ce n'est pas une femme du monde. »

11. Babulal Gaur (Député indien)

Pour : « Le viol est un crime social, qui dépend des hommes et des femmes. Il est parfois légitime, parfois injuste. »

12. Austin Mitchell (Parlementaire britannique)

Pour : « Tais-toi ! Une femme qui se respecte ne contredit jamais son maître en public, et une gentile petite fille ne ment jamais au sujet des raisons qui la pousse à quitter la politique » (Sur Twitter, en réaction à la démission de la députée conservatrice Louise Mensch, en 2012)

13. Donald Trump :

Pour : Les femmes, je les embrasse, je n'attends même pas. Quand t'es une star, elles te laissent faire. Tu peux tout faire. Les attrapper par la chatte, tout faire.

Pour : Les femmes, il faut les traiter comme de la merde.

Pour : On s'en fout de ce qu'elles écrivent, tant qu'elles ont un joli petit cul

Et pour : L'ensemble de son œuvre

Commentaires