5 conseils pour bien s'assurer quand on est étudiant

La vie étudiante, bien qu’excitante, offre son lot de préoccupations. Le passage à la vie adulte permet aux jeunes de se débrouiller sans leurs parents.

Crédit Photo : Dean Drobot / Shutterstock

Pour aborder la rentrée scolaire en toute sérénité, vous devez vous…assurer ! Les assurances étudiantes vous protègent au quotidien contre les désagréments comme un accident de trottinette ou le vol de votre smartphone.

On vous l’accorde, souscrire une assurance n’est pas de tout repos. Souvent mal orientés, vous avez tendance à baisser les bras. Rassurez-vous, rien n’est insurmontable lorsque vous êtes bien guidés dans vos démarches.

Chers étudiants, découvrez comment bien vous assurer :

1) Souscrire une assurance habitation

Certains étudiants choisissent d’effectuer leurs études supérieures à des milliers de kilomètres de chez eux. Cela implique qu’ils doivent trouver un logement. Si c’est votre cas, pensez à souscrire une assurance habitation. Cette dernière couvre les dommages qui pourraient affecter vos biens tels qu’un incendie, un dégât des eaux ou un cambriolage.

Certains contrats comme celui de la Macif couvrent en plus les biens du colocataire sans coût supplémentaire :

- Une garantie individuelle en cas d'invalidité suite à un accident dans le cadre de la vie privée, des études, d'un stage,

- Une garantie spéciale « coup dur » en cas de perte d'une année d'étude « en raison d'un événement majeur »,

2) Souscrire une assurance trottinette électrique et NVEI (Nouveaux Véhicules Électriques Individuels)

Vous l’avez sans doute remarqué, la trottinette électrique envahit les rues. Ce moyen de locomotion est devenu très tendance auprès des étudiants. Pratique, cet engin s’emporte partout même au fond de l’amphi ! Vous ne le saviez sûrement pas mais ces véhicules à moteur sont soumis à l’obligation d’assurance Responsabilité Civile automobile. Cela vaut également pour les NVEI (mono-roue, hoverboard, gyropode).

Le saviez-vous ? L’assurance pour les trottinettes électriques et autres NVEI (gyropode, monoroue, skate électrique, hoverboard, etc.) est devenue obligatoire depuis octobre 2019.

N’hésitez pas à vous rapprocher de votre assureur, à l'image de la Macif, pour bien vous couvrir en souscrivant une assurance spécifique !

Crédit photo : Shutterstock / dantess

3) Souscrire une assurance départ à l’étranger

Chaque année, des milliers de jeunes français s’envolent à l’étranger pour étudier. Évidemment, il est important de rédiger une check-list des précautions à prendre pour que votre échange universitaire se déroule sans accroc. La Macif propose un contrat prem's, qui prévoit une assurance individuelle accident dans le cadre d'études, stages ou séjour à l'étranger dans le monde entier, sous forme d'indemnités en cas d'accident grave entraînant une invalidité.

4) Souscrire une assurance automobile

On vous l’accorde, il n’est pas simple d'assurer sa voiture lorsque l'on est étudiant. À l’instar des autres automobilistes, les jeunes conducteurs et donc les étudiants sont soumis à l’obligation d’assurance auto. Évidemment, si vous ne possédez pas votre propre voiture, il est préférable de vous inscrire sur l’assurance du véhicule de vos parents.

Crédit photo : Shutterstock / G-Stock Studio

5) Souscrire une assurance responsabilité civile étudiante

Si vous êtes un tantinet maladroit, ce paragraphe devrait vous intéresser. Une garantie Responsabilité Civile est indispensable pour les dommages que vous pourriez causer involontairement à autrui (comme renverser votre café sur le PC de l’école). Indispensable, elle est même obligatoire dans la plupart des établissements d’enseignement supérieur.

Plus d'articles