5 % des étudiantes affirment avoir été violées et 10 % d'entre elles révèlent avoir été victimes d'agression sexuelle

1 687partages

Une récente étude révèle qu’une étudiante sur vingt a déjà été victime de viol ! Détails.

C’est une enquête accablante que publie ce lundi l’Observatoire étudiant des violences sexuelles et sexistes dans l’Enseignement supérieur.

Publicité

Par le biais d’un questionnaire qui s’adressait aux étudiants d’une cinquantaine d’universités, prépas, grandes écoles, BTS ou encore DUT, l’observatoire a en effet recueilli plus de 10 000 réponses, majoritairement émises par des femmes (76 %), entre avril et décembre 2019, qui en disent long sur un phénomène trop souvent occulté.

Une étudiante sur vingt affirme avoir déjà subi un viol 

Crédit photo : EQRoy / Shutterstock

Ainsi, selon les données collectées, une étudiante sur vingt (5 %) affirme avoir déjà été violée et une étudiante sur 10 (11 %) dit avoir été victime d’agression sexuelle.

5 % des hommes ayant répondu prétendent également avoir déjà été agressés sexuellement.

Selon l’étude, l’effet de groupe (20 %), l’impunité (18 %), la consommation excessive d’alcool (18 %) et le manque d’éducation des étudiants (18 %) sont les principales causes évoquées par les sondés.

Au total, ce sont 34 % des étudiants qui ont répondu aux questionnaires qui affirment avoir été victimes ou témoins des violences sexuelles. Pour 24 % d’entre eux, ces violences ont été subies sous l’emprise de l’alcool.

Les faits de violences physiques sont plutôt commis en soirée ou en week-end, en dehors des campus. C’est notamment le cas pour les viols (56 %).

Notons que ces violences sont majoritairement le fait d’étudiants. « Il s’agit donc souvent du cercle d’amis proches et de personnes connues de la victime », précisent ainsi les auteurs de l’enquête.

Plus d'articles