5 idées reçues sur le CBD qui sont fausses

Fleurissant et de plus en plus légitime au sein de la société, le CBD jouit d’une réputation de plus en plus fiable. Cependant, ce produit continue de subir les idées reçues sur son compte, à cause de sa grande cousine, la THC, qui n’a pourtant rien à voir.

Depuis plusieurs années, les commerces spécialisés dans le CBD se sont implantés en toute discrétion sur tout le territoire français. En proposant des produits comportant un taux de THC inférieur à 0,2%, ils s’inscrivent pourtant dans le cadre de la loi et depuis, les nouveaux consommateurs affluent dans les boutiques.

Shutterstock

En effet, le CBD est notamment reconnu et sollicité pour son effet relaxant et ses vertus médicinales. D’ailleurs, ses dernières font même l’objet d’une expérimentation nationale afin de voir si le CBD peut notamment aider des malades, de nombreuses maladies et troubles, à soulager leurs douleurs.

Dans les faits, le CBD gagne donc à être reconnu et s’évertue à se détacher de plus en plus des fausses idées qu’il circule sur son compte à cause de l’association que l’on fait entre le chanvre et la fameuse THC, drogue interdite par la loi.

Voici 5 idées reçues sur le CBD qu’il faut désormais s’enlever de la tête :

Le CBD fait planer

Si le CBD a des effets relaxants, il ne faut surtout pas confondre cela avec l’aspect «planant» de la THC, qui fait de cette dernière une drogue récréative. Non ! On peut vous assurer qu’en consommant du CBD, il n’y aura aucun effet pyschoactif qui vous emmènera dans un trip. En effet, le taux de THC est inférieur à 0,2% donc vous ne risquerez pas d’être stone avec du CBD.

Le CBD se voit sur un test de dépistage

Pour celles et ceux qui craignent que la consommation de CBD peut être assimilé à du THC lors d’un contrôle de dépistage, soyez rassurés ! En effet, les test de dépistage sont conçus spécifiquement pour repérer le THC, et non le CBD et l’outil saura très bien faire la différence.

Le CBD rend dépendant

Là encore, c’est tout simplement faux. Dénué de tout effet psychotrope, le CBD n’agit pas sur le système nerveux de façon insistance et ne vous procurera jamais d’effet de manque. En 2017, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) estimait d’ailleurs que «le cannabidiol (CBD) ne semble pas présenter de potentiel abus, ni être nocif pour la santé».

Le CBD donne envie de dormir

Consommé de manière adapté et modéré, le CBD possède même des vertus énergisantes et tend plutôt à avoir un impact positif sur la concentration. En effet, le CBD n’est pas un sédatif. Seule la consommation excessive à des doses très élevées peut amener à de la fatigue. Mais en temps normal, vous pouvez en consommer en pleine journée sans que cela n’affecte votre énergie et vous n’en avez pas forcément besoin pour vous endormir le soir.

Le CBD provient de la marijuana

Là encore, le CBD subit son association au THC. Si l’on trouve du CBD dans la marijuana, la plupart des produits à base de CBD proviennent du chanvre, grâce justement à sa teneur très faible en THC. D’ailleurs, dans tous les pays européens, les produits à base de CBD sont exclusivement issus du chanvre.

Plus d'articles
À lire aussi