À Venise, les paquebots ne pourront plus approcher du centre historique dès le 1er août

4 884partages

C’est officiel: les paquebots de croisière ne pourront plus accoster dans le centre-ville de Venise (Italie) à partir du 1er août prochain.

Souvenez-vous! Le 25 mars dernier, le gouvernement italien avait pris une décision radicale pour préserver le patrimoine culturel de la Cité des Doges : interdire l’entrée dans la lagune de Venise aux paquebots touristiques.

À voir aussi

Ce décret entrera enfin en vigueur le 1er août prochain. À partir de cette date, les paquebots de plus de 180 mètres de long et de plus de 35 mètres de haut seront bannis du centre historique (classé au patrimoine mondial de l’Unesco).

« On peut clairement dire que c'est un jour historique après plusieurs années d'attente. Cette décision était attendue par l'Unesco, tous les gens qui ont visité Venise au moins une fois dans leur vie (...) étaient choqués de voir ces bateaux passer par le plus fragile et le plus bel endroit du monde », a indiqué le ministre de la culture, Dario Franceschini.

Crédit Photo : MIGUEL MEDINA / AFP

Les paquebots abîment les fondations des immeubles

Cette victoire est un véritable soulagement pour les habitants. En effet, ces derniers se sont battus pour faire disparaître les monstres de la mer du paysage. Chaque année, environ 600 paquebots transportent des millions de visiteurs à Venise.

Sans surprise, les navires génèrent une source importante de pollution. De plus, les bateaux géants mettraient en danger l’écosystème de la lagune tout en érodant les fondations des immeubles.

En 2019, un navire avait heurté un quai et un bateau touristique, provoquant au passage des dégâts matériels et humains. Cet incident avait fait quatre blessés.

Crédit Photo : Georgethefourth / Shutterstock

Pour le moment, les paquebots devront s’arrêter au port industriel de Marghera. Les autorités ambitionnent de créer un nouveau terminal hors de la lagune de la ville historique.

En revanche, les bateaux de petite taille transportant environ 200 passagers pourront continuer à naviguer sur les canaux.

Source : AFP
Plus d'articles
À lire aussi