Selon un collectif, dans un livre pour enfants sur le corps humain, Michel Cymes, qui en est l'auteur, «oublie» de parler du sexe féminin. Et des parents s'insurgent

Par
784
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Paru le 2 mars dernier, Quand ça va, quand ça va pas, ouvrage écrit par le médecin et présentateur du Magazine de la Santé Michel Cymes, a pour but d’expliquer aux enfants le fonctionnement de leur corps.

Seulement voilà, depuis quelques jours, sur les réseaux sociaux, des passages issus du livre éducatif du célèbre docteur ont attiré l’attention de certains internautes en colère, qui dénoncent le « sexisme » et la « désinformation » de certains passages.

C’est la page Facebook d’un collectif de parents, The Nasty Uterus – La rage de l’Utérus, qui dénonce les (très) nombreux oublis du médecin dans la représentation des sexes.

Alors que la description du sexe masculin, le « zizi », semble complète et instructive – Cymes consacre tout de même 11 lignes à l’explication du fonctionnement de l’appareil génital – le sexe féminin, à savoir « la zezette, ou cocotte ou minou ou fefesse » n’a quant à lui le droit qu’à une très brève présentation : « C’est par là que l’on fait pipi ». Par ailleurs, l’illustration ne mentionne que l’existence de l’urètre.

Quid du vagin, de l’utérus, des quatre lèvres, des ovaires et du clitoris ? Disparus, semble-t-il. Qu’advient-il du cycle menstruel ? Là encore, aucune information à l’horizon. À moins qu’il ne s’agisse d’un oubli ou d’une maladresse ?

Le collectif The Nasty Uterus, qui a reçu de nombreux messages de parents en colère face à cet "oubli", a décidé de poster une lettre ouverte au spécialiste du Magazine de la Santé et aux Éditions Clochette, la société éditrice du livre en question :
Une missive qui traduit une indignation et qui n’a pas manqué de faire réagir l’intéressé sur Twitter, qui ne voit pas où est le problème :
Maureen Dor, éditrice des Éditions Clochette et ex-présentatrice d'émissions jeunesse dans les années 90, n’a pas non plus pas saisi l’indignation collective : « Je n’aurais pas laissé passer quelque chose de sexiste » explique-t-elle à nos confrères de Buzzfeed, avant d’ajouter : « Je trouve ça complètement déplacé qu’on parle du clitoris à une enfant de 5 ans ».

Suite à cette polémique, une pétition a été créée, qui cumule aujourd’hui près de 10 000 signatures.
Le Groenland a perdu onze milliards de tonnes de glace en une seule journée
Discrimination Genre Sexisme Livre Enfants Médecin
Commentaires