Après s'être enfuie de sa famille d'adoption, cette chienne est finalement revenue en parcourant plus de 100 km

797partages

Il croyait ne jamais la revoir ! Le 25 mai dernier, François Josset - un retraité qui réside dans la commune de Bosc-Hyons, située près de Gournay-en-Bray (Seine-Maritime) - constate, la mort dans l’âme, que sa nouvelle chienne Belle s’est enfuie.

Un crève-cœur pour François qui, la veille seulement, venait de recueillir cette adorable boule de poils dont la vie avait jusqu’alors été un enfer.

Née en Martinique, cette jeune Fox-Terrier avait en effet été retrouvée avec son petit dans un état déplorable, il y a quelques semaines.

« Tous les deux étaient craintifs. Leur comportement laisse à penser qu’ils ont été maltraités », raconte ainsi sur Actu.fr Chloé Philippe, belle-fille de François et bénévole pour l’association Les Petits Innocents, une structure qui permet d’adopter des chiens errants originaires de Martinique.

« Quand nous l’avons vu avec ma femme, nous avons craqué. Elle mérite d’être heureuse. Belle est tellement gentille alors qu’elle a vécu des violences. Là-bas (en Martinique), c’est l’euthanasie qui l’attendait. La pauvre, elle n’arrive même pas à aboyer », explique pour sa part François.

Belle, une chienne adoptée qui s'est enfuie de sa famille d'accueil, est finalement rentrée après avoir parcouru 100km

Belle lui est finalement confiée le 24 mai et le couple décide de lui donner « une couverture avec (leur) odeur pour la rassurer ».

Mais, encore trop craintive, la chienne s’échappe dès le lendemain par un trou dans la haie du jardin.

« Lui faire faire 8 000 kilomètres pour la perdre après toutes les choses qu’elle avait vécues auparavant, je m’en suis voulu lorsqu’elle a pris la fuite », regrette encore François.

Sans grande conviction, il décide de lancer un appel sur la page Facebook de L’Éclaireur La Dépêche.

Et contre toute attente, la réactivité et la solidarité des réseaux sociaux va opérer.

Les internautes vont en effet jouer le jeu en signalant à plusieurs reprises avoir aperçu l’animal.

Deux jours après sa disparition, Belle est ainsi repérée par un chauffeur de bus scolaire à Hécourt, dans l’Eure, à environ 70 km de son foyer.

L’homme prend alors contact avec François afin de partir à la recherche de la chienne avec lui. En vain, elle ne se laisse pas approcher !

Mais le 29 mai, Belle réapparaît dans un champ de Bosc-Hyons. François et sa femme décident alors de disposer, dans leur cour, une couverture avec leur odeur, au cas où.

« Le lendemain au petit matin, nous l’avons retrouvée endormie sur la couverture dans la cour. Elle est revenue toute seule », raconte ainsi François Josset qui est aujourd’hui le plus heureux des hommes.

« En fait, c’est elle qui nous a adoptés », s’exclame-t-il, saluant au passage la solidarité des internautes qui a « été incroyable », selon lui.

Une belle preuve d’amour !