Dans les montagnes de l'Himalaya, les villageois ont décidé de faire face au réchauffement climatique en faisant pousser des glaciers artificiels

Par
993
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Au Ladakh, une région voisine du Tibet située au nord de l'Inde, les hommes dépendent énormément des glaciers — notamment pour l'eau qui, stockée sous forme solide, vient chaque année irriguer les champs dès le retour des beaux jours, avec la fonte des glaces.

Dans ces vallées de haute altitude, nichées entre l'Himalaya et les montagnes du Karakoram, la vie n'est pas toujours facile, du fait des conditions climatiques particulièrement rudes. Pourtant, depuis de nombreux siècles, villageois, moines bouddhistes et troupeaux de yaks s'y côtoient et vivent en suivant le cycle des saisons.

Problème : avec le réchauffement climatique, les glaciers reculent d'année après année. En conséquence, l'eau de la fonte des glaces printanières se fait de plus en plus rare, et la sécheresse menace les hommes, les bêtes et les cultures.

C'est pourquoi un ingénieur local, Sonam Wangchuk, s'est mis en tête de trouver une solution pour stocker l'eau en hiver, en prévision du retour du printemps. Et avec un système très simple, sans dépenser une goutte d'énergie, il a découvert le moyen d'ériger d'improbables structures au milieu des pierres, à la fois infiniment précieuses et d'une fascinante beauté : Il s'agit de glaciers artificiels qui, à l'instar des glaciers naturels, permettent de conserver l'eau en hiver, et qui fondent une fois les beaux jours revenus !

Source : Rolex Awards for Enterprise

À une différence près : contrairement à leurs homologues naturels, ces glaciers sont façonnés de manière à offrir le moins de surface possible aux rayons du soleil, ce qui leur permet de fondre moins vite.

Source : Rolex Awards for Enterprise

Baptisés « stūpas de glace », en référence à leur forme pyramidale qui rappelle les flèches richement décorées ornant les tertres bouddhistes, ces systèmes qui permettent de stocker l'eau sous forme solide fonctionnent d'une manière très simple, bien que terriblement ingénieuse.

Grâce à un simple tuyau qui capte l'eau d'une rivière en amont, l'eau descend par la force de gravité, ce qui génère de la pression. Au bout du tuyau, seuls quelques trous sont percés, ce qui a pour effet de vaporiser de fines gouttelettes en l'air dans toutes les directions.


Comme en hiver la température nocturne atteint facilement les -20°C, ces gouttelettes gèlent instantanément au contact du froid — et se transforment en glace d'autant plus vite qu'elles sont très fines. En dessous, une structure de fils, de fines branches ou de ronces donne aux cristaux de glace un espace où s'agripper. Et voilà comment, nuit après nuit, on obtient un magnifique tumulus de glace, que l'on peut sans cesse faire grossir en rajoutant de nouveaux éléments ! 

À la manière d'une batterie que l'on rechargerait ou d'un réservoir que l'on remplirait, les stūpas de glace permettent de stocker l'eau sous forme solide, au fur et à mesure, tout au long de l'hiver.

Elles peuvent ainsi finir par atteindre des tailles impressionnantes, jusqu'à une vingtaine de mètres de hauteur ! Une fois le printemps venu et que les températures se réchauffent, la masse d'eau stockée est telle que, lorsque les torrents commencent à devenir secs, elle peut prendre le relais lorsqu'elle commence à fondre, distillant l'eau lentement et régulièrement en contrebas pour les cultures et le bétail.

Source : Rolex Awards for Enterprise

Les Stuppas de glace peuvent être réalisés grâce à un assemblage de branches, de cordes, ou même de drapeaux de prière, sur lesquels les gouttelettes viennent se cristalliser sous l'effet du froid.

Source : Rolex Awards for Enterprise

Résultat : des constructions de glace assez impressionnantes, qui rappellent les édifices religieux bouddhistes et qui peuvent mesurer jusqu'à 20 mètres de hauteur

Source : Rolex Awards for Enterprise

Mais outre le fait que ces «temples de glace » soient très beaux, ils ont surtout une fonction vitale : ils constituent des réserves d'eau qui permettent aux villages de survivre une fois le printemps venu

Source : Rolex Awards for Enterprise

Lors du retour des beaux jours, la construction de glace se met à fondre lentement, alimentant la vallée en contrebas en eau... ce qui permet de remplacer les glaciers, qui reculent de plus en plus à cause du réchauffement climatique

Source : Rolex Awards for Enterprise

Et le mieux, c'est que pas un seul watt d'électricité n'est nécessaire !

Comme quoi, avec un peu d'ingéniosité, on peut trouver des manières originales, écologiques et efficaces de faire face aux défis climatiques de notre temps... Voilà qui devrait pouvoir nous inspirer

VIDEO : C'est officiel, Matrix va faire son grand retour avec Michael B. Jordan à l'affiche !
Commentaires