Au Royaume-Uni, un homme a pêché un homard bleu électrique, seul un spécimen sur deux millions serait de cette couleur

944partages

Au Royaume-Uni, un pêcheur a remonté un homard bleu dans ses filets. Il s’agit d’un spécimen très rare puisque seul un homard sur deux millions serait de cette couleur.

Tom Lambourn est un pêcheur résidant à Newlyn, une ville portuaire située dans les Cornouailles, au Royaume-Uni.

Plus tôt ce mois-ci, le jeune homme de 25 ans a pêché un drôle d'animal : un homard bleu. Suite à cette découverte extraordinaire, Tom Lambourn s’est empressé de photographier le crustacé avant de le relâcher dans la mer.

« Ce n'est que ma deuxième saison de pêche, donc je pense que j'ai eu beaucoup de chance. En raison de sa petite taille, j’ai préféré le remettre à l’eau. S’il avait été plus gros, je l’aurais amené à l’écloserie nationale », a indiqué le jeune pêcheur au Daily Mail.

Crédit Photo : Tom Lambourn / BNPS

Crédit Photo : Tom Lambourn / BNPS

Passé l’effet de surprise, ce dernier a envoyé les photographies de sa prise au National Lobster Hatchery : « Il s'agit d'un type de couleur assez rare (…) Nous avons donc été stupéfaits lorsque Tom nous a envoyés les photos », a déclaré le porte-parole de l’établissement.

Le homard bleu: un spécimen très rare

De son côté, le directeur de l’écloserie estime qu’il est très rare et très intéressant de voir un homard bleu. Ce type de crustacé est atteint d’une anomalie génétique rare qui lui donne cette incroyable couleur bleue.

Crédit Photo : Tom Lambourn / BNPS

D’après les scientifiques, seul un homard sur deux millions serait bleu. Cette particularité physique peut s’avérer dangereuse pour le homard. En effet, l’animal coloré représente une proie facile pour les prédateurs, notamment auprès des poissons, anémones, pieuvres et autres crustacés.

« Je soupçonne qu'il y a plus de homards bleus que nous ne le pensons qui naissent mais ne survivent pas parce qu'ils deviennent des cibles pour les prédateurs », a confié le professeur Ronald Christensen de l’Université du Connecticut.

Crédit Photo : Tom Lambourn / BNPS

Dans la plupart des cas, les pêcheurs qui attrapent des homards bleus pensent que c’est un signe de chance.

Source : Daily Mail
Plus d'articles
À lire aussi