Un pêcheur américain a fait la découverte d'un homard jaune, une espèce rarissime

La nature étant ce qu’elle est, capable de produire des merveilles aussi belles que précieuses, l’homme tombe parfois sur des surprises à couper le souffle.

C’est notamment le cas de Marley Babb, un pêcheur du Maine, dans le nord-est des Etats-Unis, qui a fait la découverte d’un homard pour le moins particulier… Un homard jaune !

Le homard jaune : un sur trente millions

Non, ce pêcheur de homards du Maine n’a pas la berlue ! C’est bel et bien sur une espèce de couleur jaune qu’il est tombé, à son grand étonnement. Dire qu’il a eu de la chance serait bien en-dessous de la réalité puisque seulement un homard sur trente millions possèderait cette teinte.

En guise de comparaison, le ratio de homards bleus, également très rares, est d’un sur deux millions. Bien évidemment, pas question de déguster une telle rareté : le crustacé a été confié à des chercheurs du Marine Science Center de l’Université de Nouvelle-Angleterre qui lui ont donné le nom de « Banana ».

Ceux-ci devront déterminer si la pollution de l’eau, et donc le changement climatique, a pu affecter ce homard, et favoriser sa couleur inhabituelle.

Des chances de survie en milieu naturel inférieures à celles des autres homards

Selon les informations rapportées par le Daily Mail, la couleur atypique de Banana résulte d’une mutation génétique affectant les cellules pigmentaires et éclaircissant sa carapace: le leucisme.

En raison de sa couleur tape-à-l’œil pour les prédateurs, Banana présentait de plus grands risques d’être chassé et tué. Une chance pour lui d'être tombé sur un pêcheur bienveillant ! 

Les scientifiques l’étudiant ont annoncé ne pas avoir l’intention de le relâcher dans la nature, ce qui pourrait signifier une longue vie pour l’animal. Le homard américain peut en effet vivre jusqu’à soixante-dix ans. De quoi garantir à Banana une retraite dorée !


Source : Daily Mail
Plus d'articles
À lire aussi