Aux Pays-Bas, un ex-député islamophobe devient musulman

Par
5 662
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Coup de pub ou non ? L’ancien député du Parti de la liberté (PVV), Joram van Klaveren, dirigé par l’extrémiste néerlandais Geert Wilders, se serait converti à l’islam.

Joram van Klaveren est un ancien député connu pour son combat contre l’islam aux Pays-Bas. Depuis lundi soir, il défraie la chronique après l’annonce de sa conversion à l’islam, lors d’une interview accordée au quotidien NRC-Handelsblad.

Joram van Klaveren, ex-député islamophobe se convertit à l'islam et devient musulman. Crédits photo : ANP MARTIJN BEEKMAN

Une annonce surprenante alors que l’ancien bras droit de Geert Wilders menait une bataille contre la religion musulmane et n’hésitait pas à réduire l’islam à « un poison, un mensonge » et Mahomet à « un bandit ». Il avait aussi plaidé pour l’interdiction des minarets et la « désislamisation » du royaume.

C’est en se lançant dans l’écriture de son livre intitulé Apostat : du christianisme à l'islam à l'heure de la terreur séculaire, décrivant la religion musulmane comme une croyance menant à des excès et à l’enfermement de fidèles, que Joram van Klaveren aurait soudainement changé de convictions. « J’ai découvert que les récits négatifs sur l’islam trouvent leur origine dans l’Europe du Moyen-Age », explique l’ex-député. Pour poursuivre : « les chrétiens voyaient la religion musulmane comme une concurrente et ont tout fait pour la disqualifier. »

Joram van Klaveren aurait trouvé « l’apaisement » en se convertissant à l’islam et plaide désormais que l’islam est « un enrichissement » pour les Pays-Bas. Interrogé par la presse au lendemain de cette annonce, Geert Wilders a affirmé ne pas « avoir les mots ».

Joram van Klaveren avait quitté le Parti de la liberté (PVV) en 2014 parce qu’il virait, selon ses dires, trop à gauche sur le plan social et vers un racisme antimarocain primaire. Il avait ensuite cofondé un nouveau parti populiste de droite, VoorNederland (« Pour les Pays-Bas ») qui n’avait récolté aucun siège lors des élections de 2017.

Jan Roos, tête de liste du parti VoorNederland, a été très surpris de cette conversion. « Si ce n'est pas un coup de publicité pour promouvoir son livre, alors c'est vraiment un choix extraordinaire pour quelqu'un qui avait beaucoup à dire sur l'islam. Mais nous avons la liberté de religion aux Pays-Bas, il peut vénérer qui il veut », a jugé Jan Roos, d’après le quotidien néerlandais AD.

Source : NRC
Commentaires