Le coup de gueule d'un centre de protection d'animaux contre les particuliers qui mettent en danger les hérissons en nettoyant leur jardin

Par
1 696
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Le 8 mai dernier, le centre de soins LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) d'Aquitaine a fait savoir son mécontentement sur les réseaux sociaux. En cause, l’entretien intensif des jardins qui représente un danger pour les animaux qui s'y logent, parmi lesquels de nombreux hérissons.

Les bébés hérissons recueillis par le centre sont « très durs à sauver ». Facebook Centre de soins LPO Aquitaine

« Encore des hérissons », se désole le Centre de Sauvegarde pour la Faune Sauvage d'Audenge (Sud-Ouest), qui a poussé un coup de gueule sur Facebook le 8 mai dernier. La raison  ? Des particuliers qui, avec l'arrivée des beaux jours, décident de jardiner et perturbent ainsi la quiétude des hérissons qui s'y trouvent.

Les femelles hérissons font bien souvent leurs nids « sous des tas de branches, dans des remises, des bâtiments, sous les haies… ». Autant d'endroits que nous autres particuliers sommes tentés de bousculer avec l'arrivée du printemps, afin de donner un « coup de propre ». C'est donc ce « dérangement humain » que dénonce l'association.

Or, ces petits, une fois leur environnement perturbé, sont « très durs à sauver » et « fragiles ». Ils supportent également mal « la nourriture inadaptée » proposée par le centre qui œuvre pour la protection de la biodiversité.

Les soigneurs de ce centre rattaché à la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) regrettent ainsi recevoir « presque chaque jour » des bébés hérissons « à peine sortis du ventre de leur mère, tous roses ».

« Souvenez-vous que, même avec les meilleures intentions du monde, nous ne ferons pas mieux que la nature. Maman hérisson fera grandir 4 jeunes sur 5, alors que nous n'en sauverons que 2 sur 4, soutient l'association, avant d'ajouter que « le propre est l'ennemi du bien ».

Alors avant de vous lancer dans un grand nettoyage de printemps, souvenez-vous des bons conseils donnés par ce centre de soins afin de protéger les petits animaux  : « Laissez des zones en jachères, des tas de branches, votre haie mail taillée, un roncier, un arbre mort… Ce sont des refuges de biodiversité, dont la nature a bien besoin au printemps… »

Commentaires