Dans la Baie de Somme, naissance rare de deux bébés phoques gris

Par
18 148
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Le 28 décembre dernier, un couple de vacanciers a découvert un blanchon, qui est un bébé phoque gris, sur la plage de Quend dans la baie de Somme. En 15 ans, on a recensé seulement sept naissances jusqu’à aujourd’hui sur la côte picarde.

Le blanchon naît un pelage blanc qu’il garde jusqu’à son sevrage. Sa naissance est un événement assez rare pour être souligné, contrairement à son cousin, le veau marin, qui se reproduit plus régulièrement et dont les naissances ont lieu l'été.

Né le 28 décembre dernier, il a été découvert par un couple de vacancier parisiens : « C’était inattendu pour nos vacances. Ça a bouleversé nos vacances et depuis on fait la surveillance. On a pris le créneau du matin. On arrive la nuit. Je me lève à peu près à mes horaires habituels de travail. Ça n’a pas changé de toutes les vacances et on revient le soir jusqu’à la nuit tombée » explique Hervé, l’un des vacanciers, auprès de France 3 Hauts-de-France.

Contrairement au veau marin qui suit sa mère dans l’eau, le blanchon reste sur le sable et est livré à lui-même pendant de longues heures tandis que sa mère vient le nourrir à chaque marée haute: « Il est allaité pendant 27 jours. À partir de 27 jours, il est sevré et il peut se débrouiller seul » explique Simon Thiery, coordinateur du suivi des populations de phoques pour l’association Picardie nature.

Dans la Baie de Somme, naissance rare de deux bébés phoques gris. Crédit photo : Shutterstock / Frank Fichtmueller

« Le plus grand danger pour lui, c’est que sa mère ne vienne pas. Après, ça peut venir de différents facteurs, ça peut être la météo, la présence humaine, ça peut être beaucoup de choses. On est là pour éliminer un maximum le facteur humain pour que ça se passe au mieux pour lui ».

Ainsi, pendant trois semaines, de nombreux bénévoles de l’association se sont relayés pour surveiller le blanchon. Désormais sevré depuis plus d’une semaine, le blanchon a laissé son pelage blanc pour le gris, et est parti seule en mer avec 25 kilos de plus : « Mais il va vite maigrir, la coupure est brutale et il doit apprendre à pêcher lui-même. Au bout d’un an, seuls 40% des jeunes survivent ».

Pendant la surveillance de ce blanchon, une seconde naissance a été observée par les bénévoles qui tentent d’établir la généalogie de la colonie de phoques. En effet, la mère du premier blanchon, nommée « Fauvette » serait née en 2014 d’une femelle nommée « Vanesse », qui aurait mis au monde le second blanchon en cette fin d’année 2018. Cette dernière en serait à cinq naissances en cinq ans selon Picardie nature.

Avec ces nouvelles naissances observées, la baie de Somme se révèle alors comme la deuxième colonie reproductrice de phoques gris de France, après la Bretagne.

VIDEO : Deux gorilles du zoo de Beauval vont être réintroduits dans la nature au Gabon
Commentaires
Vous aimerez aussi