Ces photographies colorisées vous plongent dans l'horreur de l'esclavage aux États-Unis

9 072partages

Pendant plus de deux siècles, l’esclavage a fait rage aux États-Unis. Pour ne rien oublier de cette période particulièrement difficile de l’Histoire américaine, le photographe britannique Tom Marshall a décidé de coloriser des clichés qui montrent l’enfer du quotidien des esclaves de l’époque afin d’en révéler tous les aspects.

Et il faut dire que le résultat donne de véritables frissons. Si aujourd’hui les scènes que vous allez voir ci-dessous sont fort heureusement inimaginables, les voir en couleurs rappelle qu’elles ont bel et bien existé, mais surtout que c’était il n’y a pas si longtemps. À travers son travail d’ajout de couleur sur des photos capturées en noir et blanc, Tom Marshall, qui travaille également sur de nombreux autres sujets comme l’holocauste, les deux guerres mondiales ou encore le combat des femmes pour le droit de vote, a pour objectif de montrer une image encore plus réaliste de ce qu’était la dure réalité de ces différentes périodes.

Publicité

Un projet pour se souvenir de l'esclavage

Son dernier projet, intitulé « American Slavery in Colour » (« L’Esclavage Américain en Couleur », ndlr) met en avant des clichés à la fois durs et marquants. Pour rappel, c’est seulement en 1865 que le 13ème Amendement de la Constitution Américaine abolit définitivement l’esclavage. Ce dernier dit : « Ni esclavage, ni servitude involontaire, n’existeront aux États-Unis, ni dans aucun lieu soumis à leur juridiction. »

Voici quelques-uns d’entre eux :

1. Un esclave appelé Gordon et ses blessures au dos infligées par des coups de fouet.

Crédit : Tom Marshall / PhotograFix

2. Deux esclaves qui ont réussi à s’échapper et leurs habits déchirés.

Crédit : Tom Marshall / PhotograFix

3. Willis Winn, un ancien esclave de 116 ans avec la corne qui servait a appelé les esclaves au travail chaque jour.

Crédit : Tom Marshall / PhotograFix

4. Omar Ibn Said, un esclave sénégalais, auteur de l’unique témoignage d’un esclave rédigé en arabe.

Crédit : Tom Marshall / PhotograFix

5. Un groupe d’esclaves en train de planter des tomates en Caroline du Sud.

Crédit : Tom Marshall / PhotograFix

6. Un bâtiment sur lequel on peut lire « Auction & Negro Sales », où se négociaient les achats et les ventes d’esclaves.

Crédit : Tom Marshall / PhotograFix

7. Un esclave dont l’identité reste inconnue encore aujourd’hui.

Crédit : Tom Marshall / PhotograFix

8. L’ancienne esclave Georgia Flournoy photographiée devant sa maison en 1937 et âgée de 90 ans.

Crédit : Tom Marshall / PhotograFix

9. L’instrument qui permettait aux propriétaires qu’un esclave ne s’enfuit pas. Une cloche était accrochée en haut pour alerter des mouvements grâce au bruit.

Crédit : Tom Marshall / PhotograFix

10. L’ex-esclave Julia Ann Jackson, photographiée devant sa maison d’El Dorado en 1938, à l’âge de 102 ans.

Crédit : Tom Marshall / PhotograFix

Source : Bored Panda
Plus d'articles