Un nombre insoupçonné de fruits et légumes que nous consommons chaque jour contiennent des mélanges de pesticides

198partages

« Mangez au moins cinq fruits et légumes par jour pour rester en bonne santé ! », un leitmotiv que l’on peut entendre chaque jour depuis plusieurs années, et qui est en soi compréhensible. Une alimentation équilibrée, des vitamines : quoi de mieux pour rester en forme ? Le principal problème résulte des données provenant d’une étude dévoilée aujourd’hui par Générations Futures. Sur un ensemble de fruits et légumes étudiés, plus de 70% des fruits contenaient des pesticides, de même que pour 40% de légumes, avec des mélanges de produits phytosanitaires et des quantités dépassant les limites européennes.

72,6% des fruits et 41,1% des légumes étudiés contenaient des pesticides/ Crédit photo : Suzanne Tucker / Shutterstock

La toxicité des pesticides, sources de cancers, n’est plus à démontrer. À l’heure actuelle, de plus en plus de cultivateurs réduisent le plus possible l’usage de ces derniers, dangereux pour la santé, nocifs pour l’environnement, et susceptibles de détériorer le goût des aliments. Du moins en théorie. L’ONG Générations Futures a en effet mis le doigt sur le fait que près de 3/4 des fruits et 41,1% des légumes non-bio étudiés contiennent des pesticides. Et bien souvent, ce sont plusieurs produits mélangés que l’on retrouve sur un même aliment, ce qui accroît dangereusement les conséquences sanitaires.

Générations Futures s’est appuyée sur les chiffres officiels de la Direction générale de la répression des fraudes (DGCCRF), plus précisément ceux de la période 2012-2016, concernant la présence de produits phytosanitaires dans les fruits et légumes. Au regard des résultats de l’étude, le raisin serait de loin le fruit le plus touché par les pesticides, puisque 89% des échantillons testés en contenaient. Au classement des fruits les plus touchés, nous retrouvons ensuite les clémentines (88,4% des échantillons contenaient des pesticides), les cerises (87,7%), les pamplemousses (85,7%), les fraises (83%), les nectarines et pêches (82,8%), et les oranges (80,6%). Pommes, abricots, citrons et poires ne sont pas en reste non plus, parmi les 19 fruits testés. L’étude a fait également la lumière sur le fait que le taux de pesticides maximal autorisé en Europe était parfois allègrement dépassé avec certains fruits et légumes.

40% des échantillons étudiés en 2016 contenaient plus de deux pesticides. Crédit photo : Kondor83 / Shutterstock

En ce qui concerne les légumes, le céleri branche (84,6%), les herbes fraîches (74,5%), les endives (72,7%), le céleri-rave (71,7%), les laitues (65,8%), les piments et poivrons (60,5%), ainsi que les pommes de terre (57,9%) récoltent la palme des légumes contenant le plus de pesticides. Entre les plats ultra-transformés et la viande rouge qui provoqueraient des cancers, sans parler des méfaits connus de la malbouffe, le fait que ces fruits et légumes soient plein de pesticides au-delà de la quantité raisonnable ne peut que nous pousser à nous inquiéter sur notre alimentation de façon générale, le danger se situant visiblement au-delà de tout soupçon.

En vidéo : Les poupées Barbie transformées en un coup de ciseaux par cette coiffeuse
Plus d'articles
Dernières news