Cheval : les 10 choses à savoir sur lui

Depuis toujours, tant dans la mythologie que dans la réalité, le cheval fascine les Hommes. Mais en connaissez-vous vraiment beaucoup sur cet animal ? En tout cas, à travers l’article suivant, nous vous proposons d’en apprendre davantage sur lui. Entre ses grandes capacités physiques, son caractère affirmé et sa beauté légendaire, il déchaîne les passions et fascine des centaines de millions de personnes à travers le globe. Voici ce qu'il faut savoir sur le cheval.

Crédit : 3938039 / Pixabay

À voir aussi

Que ce soit de part son élégance, sa beauté ou son caractère attachant, le cheval est devenu l’un des animaux les plus populaires de la planète. Aujourd’hui domestiquée dans son extrême majorité, l’espèce est très prisée par les amoureux du monde animal qui perçoivent en lui une certaine loyauté. Et il suffit de voir la puissance de la relation qu’il est possible de développer avec un cheval pour rapidement se rendre compte pourquoi autant de propriétaires en sont fous.

Et puis, contrairement aux autres animaux, le cheval se monte, ce qui le rapproche encore plus de l’Homme. En effet, au fil des siècles, l’équitation a permis de créer une réelle proximité et une grande confiance entre lui et nous. Bref, vous l’aurez compris, il occupe une place toute particulière dans la vie de nombreuses personnes. Mais avant de franchir le pas de prendre un cheval (et même si c’est déjà le cas), il est nécessaire d’avoir quelques connaissances sur l’espèce et surtout de savoir son fonctionnement global.

Voici 10 choses à savoir sur le cheval :

Le cheval aime les câlins

Le cheval est un animal sensibles et affectueux. Il est très attentif et réactif à ce qui l’entoure et à son cavalier. Flattez-lui l'encolure de temps en temps, glissez-lui des mots doux à l'oreille pour le réconforter, gratouillez-lui le derrière des oreilles et vous verrez le bonheur dans ses yeux. D’ailleurs, il n’est pas rare qu’il se frotte vigoureusement la tête contre vous en en signe d’affection. De manière générale, le cheval se porte mieux lorsqu’il peut échanger avec un humain et avoir des interactions sociales avec d’autres individus. Les caresse et les câlins font partie des marques d’affection qui le rendent heureux au quotidien et dont il aura sans doute du mal à se passer.

Le cheval à besoin d’exercice

À l’état sauvage, le cheval est un animal nomade et se déplace donc continuellement. En moyenne, il parcourt entre 10 et 20 kilomètres par jour, notamment pour les besoins de son métabolisme et principalement pour le bon fonctionnement de son appareil digestif. Afin d’assurer une bonne digestion et d’éviter les coliques, il doit beaucoup marcher et disposer d’un parc qui lui permet de s’entretenir. Pour faire en sorte qu’il fasse la distance nécessaire dans le but d’entretenir au mieux sa santé parfois fragile, l’idéal est de le monter pour faire des balades ensemble et nouer finalement joindre l’utile à l’agréable. Cela le sort de sa routine et lui permet de découvrir d’autres lieux.

Le cheval est très sociable

Le cheval est un animal qui supporte difficilement la solitude. D’ailleurs, à l’état sauvage, il vit en troupeau et tisse des liens sociaux très fort avec ses congénères. Il a le besoin d’appartenir à un groupe et d’entretenir des échanges réguliers avec d’autres individus. En écurie, il peut être seul dans son paddock mais l’important est qu’il ne soit pas complètement isolés, sans jamais voir ses semblables. C’est également vrai pour l’Homme. En effet, bien qu’il ne vive pas dans la même maison que ce dernier, le cheval apprécie énormément les contacts et la relation qu’il peut construire avec son propriétaires et cela lui permet de se sentir aimer et en confiance. Il est important de prendre le temps de construire une vraie relation.

Le cheval a une vision exceptionnel

Comparé à celui de l’Homme qui est d’environ 150°, le champ de vison du cheval est bien plus large. En effet, grâce à ses larges yeux dotés de pupilles horizontales placés de part et d’autre de sa tête, il voit à 340° soit plus du double de l’angle que couvre notre regard. Cette excellente vue lui servait notamment à l’état sauvage afin de repérer le danger facilement, peu importe d’où il vienne. Il n’est donc pas étonnant s’il vous remarqué qu’il vous voit facilement même quand vous avez l’impression de ne pas du tout être dans son champ de vision. Faites l’expérience et vous verrez qu’il est quasiment impossible de surprendre un cheval car dans l’immense majorité des cas son regard lui offre la possibilité de vous voir arriver de loin.

Le cheval doit beaucoup manger

Cela n’aura échappé à personne, le cheval peut passer beaucoup de temps à manger, et cela peut même occuper la majorité de sa journée. En réalité, l’animal n’est pas particulièrement gourmand mais son système digestif et notamment son estomac ont des besoins complexes. Il doit toujours avoir quelque chose dans le ventre pour ne pas que l’acidité lui fasse mal et éviter l’ulcère. Conséquence, il a pris l’habitude de manger des petites quantité mais extrêmement régulièrement et il est donc normal si vous avez le sentiment qu’il est en permanence en train de mastiquer quelque chose. Et cela va encore plus loin car comme vous l’avez compris, sa santé ne lui permet pas de se passer cette méthode qui soulage grandement son système digestif.

Le cheval vit longtemps

L’espérance de vie moyenne du cheval se situe entre 25 et 30 ce qui laisse à ses propriétaires le temps suffisant pour créer une réelle relation de complicité avec lui. Il finit généralement sa croissance à partir de 5 ans et atteint ainsi l’âge adulte. Pour l’anecdote, sachez que le record du monde est détenu par un cheval de demi-trait qui a vécu jusqu’à l’âge canonique de 62 ans ! Oui oui, vous avez bien lu. Autrement dit, quand on décide de prendre un cheval, il faut se rendre compte que c’est un engagement qui peut durer très longtemps et il est donc important de s’y préparer de la meilleure des manières, en envisageant toutes les possibilités. Le propriétaires d’un cheval doit faire en sorte d’avoir du temps pour s’occuper de son animal et passer du temps avec.

Le cheval se décline en de nombreuses races

Le cheval est une espèce qui possède une multitude de races. Évidemment, toutes ne sont pas connues du grand public mais certaines comme le pur-sang ou le frison sont devenues très célèbres au fil des années. Il en existe de toutes les tailles, du plus petit à l’instar du shetland (90 cm au garrot) au plus grand comme le shire (2 m au garrot), mais également de toutes les teintes. C’est une aubaine car cela veut dire que chacun peut trouver une race qui lui plaît et qu’il souhaitera ainsi rendre heureuse une fois acquise. En effet, peut importe vos goûts et le caractère que vous recherchez chez l’animal, il y a fort à parier pour qu’après quelques recherches vous trouviez votre bonheur rapidement.

Le cheval a été domestiqué

Vous l’ignorez peut-être mais le cheval a été domestiqué il y a fort longtemps puisque les premières traces de cette pratique remontent à 3500 avant Jésus Christ. À l’époque, c’est dans les steppes sauvages du Kazakhstan qu’ils ont commencé à être dressés par l’Homme. Aujourd’hui, la seule race encore sauvage est le cheval de Przewalski, elle vit en Mongolie et est considérée comme en danger d’extinction. Malgré la domestication et les différentes méthodes de dressage, cette origine permet notamment de comprendre pourquoi le cheval garde un côté sauvage et parfois imprévisible. Et en même temps, c’est également pour ces caractéristiques qu’il est devenu l’un des animaux les plus aimés du monde et ce peu importe le continent.

Le cheval a les dents qui poussent en permanence

Pendant toute la durée de sa vie et jusqu’à la fin de celle-ci, les dents du cheval continuent de pousser. Mais alors comment fait-il pour les garder à une taille correcte ? Pour cela, il utilise la mastication du fourrage qui lui permet de vivre de longues années sans aucun problème de santé au niveau de sa dentition. À l’inverse, un cheval qui n’aurait pas suffisamment à mastiquer pourrait en pâtir. S’en suivrait des difficultés importantes et peut-être même mortelles au niveau de la santé. Vous l’aurez donc compris, la dentition est un élément à ne surtout pas négliger lorsque l’on est propriétaire d’un cheval. Pour être certain de bien faire les choses, rien de mieux que de questionner un vétérinaire sur la marche à suivre pour en prendre le plus soin possible et être sûr qu’il soit épargné par les douleurs.

Le cheval peut courir très vite

Le cheval le plus rapide enregistré par le célèbre Guinness des Records a été Winning Brew lors d’une course en Pennsylvanie en 2008. Ce jour-là, l’animal avait atteint une vitesse de point exceptionnelle de 70,76 km/h. Pour rappel, les allures moyennes sont de 6km/h pour le pas, de 14km/h pour le trot, entre 20 et 40km/h pour le galop et 60km/h pour un galop de course. Ces. capacités hors-normes en font un animal qui figure en bonne place dans le classement des êtres vivants terrestres les plus rapide de la planète. Depuis toujours, le cheval est considéré comme endurant et particulièrement puissant. Il est capable d’atteindre des pointes de vitesses impressionnantes et garder le rythme pendant plusieurs kilomètres.