Cette campagne de sécurité routière invite les automobilistes à conduire « comme une femme »

Bouton whatsapp

L’association “Victimes et citoyens” a lancé une campagne de sécurité routière basée sur le postulat misogyne qu’une femme conduit moins bien qu’un homme. Pourtant, quand on regarde les statistiques, les hommes sont largement plus responsables d’accidents que les femmes.

Elles sont moquées, raillées et pourtant bien plus sûres en voitures. Les femmes au volant font souvent l’objet de ce cliché misogyne qui prétend que les hommes maîtrisent mieux leur voiture qu’elles. Pourtant, quand on regarde les chiffres d’accidents de la route, ceux-ci sont plus souvent provoqués par la gent masculine.

En effet, selon le bilan annuel de la sécurité routière, près de quatre personnes sur cinq tuées sur les routes françaises étaient des hommes en 2022. Ces derniers représentent également 75% des blessés graves et sont présumés responsables de 84% des accidents mortels. Toujours en 2022, 93% des conducteurs alcoolisés dans un accident étaient aussi des hommes.

Crédit photo : iStock

Ces statistiques implacables offrent un constat assez évident : les femmes adoptent une conduite plus responsable et plus vigilante que les hommes. Comme l’indique l’association "Victimes et citoyens", "les femmes ont huit fois moins de risque d’avoir un accident mortel que les hommes. Elles commettent beaucoup moins d’infractions, notamment les plus graves".

"Conduisez comme une femme" pour sauver des vies

Ce constat ne se vérifie pas seulement en voiture, mais également sur tous les autres moyens de locomotion : "Cette surreprésentation masculine se retrouve quel que soit le mode de déplacement : 94% des personnes tuées à moto, 87% des morts à vélo, et 61% des piétons décédés étaient des hommes".

Ainsi, en partant de ces statistiques, l’association a lancé une campagne de sécurité routière en invitant les usagers de la route à conduire comme des femmes : "Pour rester en vie, ce que les hommes ont de mieux à faire, c’est adopter la même conduite que les femmes. Alors le nombre d'accidents baisserait ainsi que le nombre de victimes".

En plus de cette campagne que l’on peut voir dans les transports en commun et sur les réseaux sociaux, l’association a également créé un programme informatique qui répond automatiquement sur X aux publications qui utiliseraient le hashtag #femmeauvolant, en les confrontant aux chiffres de la mortalité sur les routes. Le tout avec le même message : "Conduisez comme une femme”.

Une campagne qui arrive à point nommé puisque le mois de mars 2024 a enregistré une hausse d’accidents de la route de 31% par rapport à mai 2023, selon les chiffres de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière.

Au sujet de l'auteur : Jérémy Birien

Journaliste, rédacteur en chef