Une tendance au relâchement s'est observée ce week-end pendant le confinement

10Kpartages

Le confinement est pour le moment annoncé jusqu'au 15 avril. Cependant, de nombreux Français étaient présents dans les rues ce week-end.

Crédit photo : Le Parisien/Philippe Lavieille

Alors que le coronavirus a déjà fait plus de 8000 morts en France, que les hôpitaux sont débordés et que le gouvernement et le personnel de santé demandent aux Français de rester chez eux, de nombreuses personnes étaient dans les rues ce week-end. Depuis quelques jours, cette tendance au relâchement est présente dans toutes les régions, dont les plus touchées comme l'Île-de-France ou le Grand Est. Un comportement qui inquiète Martin Hirsch, le directeur général des hôpitaux de Paris.

Tout comme Martin Hirsch, le ministre de la santé Olivier Véran est très inquiet. « J'ai vu aujourd'hui des grands-parents joyeux avec leurs petits-enfants, mais je peux vous dire que le virus est invisible, il circule vite et il menace la vie des gens », a-t-il martelé. Si le confinement peut durer jusqu'à fin avril pour respecter une durée de 45 jours, il pourrait aussi être rallongé si les mesures de confinement ne sont pas respectées.

« Je rappelle la règle : on sort lorsque c'est strictement nécessaire », a déclaré Laurent Nunez, secrétaire d'État auprès du ministre de l'intérieur. Le contrôle policier a été renforcé et plus de 160 000 gendarmes étaient mobilisés ce week-end. Si l'attestation de sortie autorise à prendre l'air pendant 1h et à un kilomètre de chez soi, il en va de la responsabilité et du civisme de chacun. On n'a pas fini de le répéter : restez chez vous.

Source : Le Parisien
Plus d'articles
À lire aussi