Covid-19 : l'Autriche confine toutes les personnes non-vaccinées, une première en Europe

871partages
Bouton whatsapp

L’Autriche a décidé de confiner, à partir de ce lundi, toutes les personnes non-vaccinées. Cette mesure, qui fait grincer des dents dans ce pays de 8,9 millions d’habitants, est une grande première dans l’Union Européenne.

Le chancelier autrichien (au centre). Crédit : Reuters/ Leonhard Foeger

Il avait qualifié le taux de vaccination des Autrichiens de « honteusement bas » vendredi 12 novembre. Ce jour-là, le chancelier Alexander Schallenberg présentait un projet de confinement inédit qui ne concernerait qu’une partie de la population autrichienne : les non-vaccinés.

Face à la hausse inquiétante de nouveaux cas recensés chaque jour en Autriche, avec 13 000 nouveaux cas enregistrés samedi, le chef du gouvernement a pris une décision radicale. « Nous sommes sur le point de nous retrouver face à une pandémie de personnes non-protégées et non-vaccinées. Une chose est également claire : il n’y aura pas de confinement pour les personnes vaccinées », indiquait le chancelier en octobre, évitant ainsi à toute la population d’être confinée.

« La situation est grave » avec 13 000 nouveaux cas chaque jour

Crédit : AFP

Avec 65% de la population autrichienne ayant reçu les deux doses vaccinales, l’Autriche subit pourtant de plein fouet cette nouvelle vague. Le pays d’Europe de l’Est se situe en deçà de la moyenne européenne de 67 % concernant les personnes présentant un schéma vaccinal complet. À titre de comparaison, c’est bien loin de pays comme l’Espagne (79%) ou la France (75%) qui s’en sortent pour l’instant bien mieux que leurs confrères européens.

« La situation est grave. [...] Nous ne prenons pas cette mesure le cœur léger, mais malheureusement elle est nécessaire », évoquait Alexander Schallenberg. Ainsi, depuis ce lundi, toutes les personnes non-vaccinées et pas encore totalement guéries du Covid-19, doivent être confinées.

Cette mesure s’applique dès l’âge de 12 ans et seules les sorties pour effectuer des courses, faire du sport ou se rendre à un rendez-vous médical sont autorisées. Le gouvernement autrichien a indiqué que des contrôles inopinés « d’une ampleur sans précédent » seront effectués dans l’espace public. Les personnes ne respectant pas ce confinement seront soumises à une amende de 500 euros.

Malgré les nombreuses manifestations contre la vaccination obligatoire devant la chancellerie ce weekend, le ministre de la Santé Wolfgang Mückstein, a appelé les plus sceptiques à se faire vacciner afin de permettre de briser cette nouvelle vague. Le gouvernement autrichien fera un bilan du confinement dans 10 jours.

Source : Le Télégramme
Bouton whatsapp