Coronavirus : La chute de la bourse attire les investisseurs

23partages

La chute de principales places boursières mondiales semble intéresser de près les investisseurs qui placent de plus en plus d’argent sur les marchés. Découvrez pourquoi un tel engouement et la stratégie à suivre.

La baisse importante du cours des actions françaises qu’entraine la crise actuelle du coronavirus ne semble pas effrayer les investisseurs qui placent de plus en plus massivement leur argent sur les marchés financiers. Mais pourquoi cet engouement soudain et cette stratégie sera-t-elle payante ?

AFP

Une hausse des placements boursiers enregistrée en France :

On aurait pu croire les français plutôt frileux dans leurs investissements en bourse en période de crise comme celle que nous traversons actuellement. Mais malgré une baisse moyenne des actions françaises de l’ordre de 25% depuis le début de l’année, les banques et intermédiaires financiers enregistrent une augmentation importante des souscriptions de particuliers à des produits de placement en bourse.

Les chiffres rapportés sont en effet assez évocateurs puisque le groupe ING France a signalé que les transactions boursières de ses clients ont été multipliées par 4 comparativement aux transactions enregistrées l’année dernière sur la même période. De la même manière, le nombre d’ouverture de comptes de placement a été multiplié par six sur la même période avec en tête, les PEA ou Plans d’Epargne en Actions et les compte-titres.

On peut donc s’interroger sur la raison de cet engouement alors que les marchés continuent d’évoluer dans le rouge et que la grande majorité des valeurs boursières perdent encore de nombreux points chaque semaine.

Quelle est la stratégie actuelle des investisseurs qui achètent en bourse ?

En réalité, acheter des titres boursiers en pleine crise économique n’est pas forcément une mauvaise idée. Rappelons en effet que la pandémie de Covid-19 qui touche actuellement le monde entier entraine une crise économique historique avec un arrêt presque total de la production pour de nombreux secteurs et une baisse très importante de la demande due au confinement imposé par la plupart des pays.

Cette situation entraine, sur les marchés, une volatilité très importante avec une perte de valeur parfois supérieure à 50% de certaines actions. Aussi, des titres qui étaient autrefois chers à l’achat peuvent aujourd’hui être ajouté à un portefeuille à bas prix.

L’idée est ici de miser sur le fait que ces titres vont reprendre des points une fois la crise du coronavirus terminée et lorsque la production et la demande reprendront.

Il n’existe cependant pas qu’une seule et unique stratégie d’investissement en bourse pendant cette crise du coronavirus. En ce qui concerne les ouvertures de PEA ou de compte-titres, deux stratégies sont observées actuellement.

La première stratégie consiste, comme nous venons de le voir, à acheter des actions de grands groupes à très bas prix en partant du principe que ces entreprises ont les moyens de se relever après la crise et vont tout mettre en œuvre pour relancer leur activité au plus vite. Ici et même si ces titres ne récupèrent pas tous les points perdus, leur cours devrait, dans tous les cas, suivre une tendance haussière et donc garantir des gains à la revente.

Une autre stratégie consiste cette fois à sécuriser un portefeuille en misant, au contraire, sur les actions qui ont perdu le moins de points durant cette crise. Cette résistance face à une situation économique très complexe est en effet synonyme d’une forte stabilité financière et rassure donc les investisseurs quant à la capacité d’une entreprise à limiter ses pertes. Si cette stratégie sera bien entendu moins payante que la précédente elle s’avère aussi plus sécurisante sur le long terme avec de plus faibles chances de variations importantes.

Au regard de ces deux stratégies, il devient plus facile de comprendre pourquoi les investisseurs s’intéressent autant à la Bourse actuellement. La crise du coronavirus serait ainsi une opportunité de se constituer un portefeuille de valeurs plus rentable ou plus sûr que précédemment, à condition de bien choisir ses titres.

Investir directement sur la baisse des valeurs boursières :

Une autre stratégie qui concerne cette fois les investissements à plus court terme concerne la méthode dite de « vente à découvert ». Comme son nom l’indique, il s’agit ici de vendre des titres directement sans les avoir achetés au préalable.

Pour effectuer ce type d’opération, il convient d’utiliser des contrats spécifiques comme les contrats sur la différence, également connus sous le nom de CFD et qui sont accessibles en ligne auprès de brokers ou courtiers spécialisés.

Ces contrats consistent en effet à miser sur le sens d’une tendance et offrent donc la possibilité de prendre une position à l’achat ou à la vente selon la situation. Ces contrats rencontrent également en ce moment un grand succès auprès des boursicoteurs particuliers qui profitent de la volatilité des marchés provoquée par la crise sanitaire et économique pour réaliser des gains en misant sur la baisse de certains titres.

Ici, la seule difficulté consiste à repérer les actions qui sont susceptibles de perdre encore des points malgré la chute déjà enregistrée. Une fois ces actions détectées, il suffit de miser sur une tendance baissière en prenant une position vendeuse. L’investisseur clôture ensuite sa position lorsque le cours a atteint l’objectif bas qu’il s’était fixé dans le cadre de sa stratégie et le gain est représenté par la différence entre le cours d’ouverture de la position et le cours de sa clôture.

Faut-il attendre la fin de la crise pour investir ?

Répondons pour finir à une dernière question qui concerne le moment opportun pour investir en Bourse dans le cadre de cette crise du coronavirus. En effet, la pandémie est encore loin d’être éradiquée et l’activité mondiale ne devrait pas reprendre immédiatement et de manière totale.

Certains investisseurs se demandent donc s’il est préférable d’acheter des actions à bas prix maintenant ou d’attendre la reprise économique réelle. En réalité, les titres boursiers ont déjà perdu une grande partie de leur valeur durant le premier trimestre 2020 et il y a peu de chances pour que les pertes à venir soient aussi importantes.

Aussi et même si les cours continuent de baisser légèrement, il faut se montrer réactif et prendre position avant le début de la tendance haussière prochaine ou se tenir prêt à l’achat dès l’amorce de cette tendance.

Plus d'articles