Coronavirus : les masques sont de nouveaux autorisés à être vendus dans les pharmacies

3 817partages

Réquisitionnés depuis le 3 mars par l’État dans le cadre la lutte contre le coronavirus, les masques sont de nouveaux autorisés à la vente dans les officines de pharmacie. L’annonce a été faite par les ministères des solidarités et de la santé dans un arrêté publié au Journal Officiel ce dimanche 26 mars.

Si les masques grand public étaient pratiquement introuvables dans les pharmacies, ce n’est plus le cas depuis dimanche 26 mars. Désormais, les Français peuvent s’approvisionner en masque dans les 22 000 pharmacies que compte la France.

Les autorités sanitaires ont indiqué dans le Journal Officiel, ce dimanche, avoir réintroduit à la vente dans les pharmacies les masques qui étaient retirés des produits à vendre le 3 mars dernier. Ceux-ci étaient en effet réquisitionnés par l’État pour équiper le personnel soignant en première ligne dans la lutte contre le Covid-19.

Crédit photo: Sophie Louvet

Dans l’arrêté du 20 avril portant sur la liste des marchandises dont les pharmaciens peuvent vendre, le texte indique qu’il est possible pour les Français d’acheter des « masques non sanitaires fabriqués selon un processus industriel et répondant aux spécifications techniques applicables. »

Autrement dit, les masques jetables ou à usages multiples sont autorisés à la vente. Les Français peuvent s’en procurer dans les officines pour se protéger du virus et diminuer le risque de contamination. Cependant, selon Le Parisien, les masques de types FFP2 et les masques chirurgicaux sont toujours exclusivement réservés aux personnels soignants.

Le président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine, Gilles Bonnefond, explique sur Le Parisien : « le grand public peut désormais trouver dans nos pharmacies des masques industriels dits alternatifs » Ces masques seront soit en en tissu, jetables ou lavables, de type 1 et 2 renseigne Gilles Bonnefond.

Il a aussi fait savoir que « les masques de type 1 filtrent les particules à 90 % et sont destinés aux professionnels, caissières de supermarché, plombiers, ouvriers ». Le président de l’Union des syndicats de pharmaciens a tenu à rassurer quant à l’efficacité des masques mis à la disposition du public. « Ces type 1 sont équivalents aux masques dits chirurgicaux. Les masques de type 2 filtrent à 70 % et sont destinés au grand public. Tous répondront aux normes qualitatives de l'Afnor et de l'Agence nationale de sécurité du médicament ».

Crédit photo: Alexandre Marchi

À partir de ce lundi, les Français pourront disposer de leurs masques qui coûteront entre 2 à 5 euros pour les masques à usage unique et 10 à 15 euros pour les masques utilisables jusqu’à 50 fois, selon le président de la fédération des syndicats pharmaceutiques de France, Philippe Besset, sur BFM TV.

Plus d'articles