Covid-19 : fermeture des écoles, confinement national... les annonces d'Emmanuel Macron

2 675partages

Ce mercredi 31 mars, Emmanuel Macron s’est exprimé à 20h concernant les nouvelles mesures prises pour freiner la propagation du Covid-19. Parmi elles, la fermeture des écoles et la mise en place d’un confinement national qui ne dit pas son nom.

Suite au nouveau conseil de défense qui s’est tenu ce mercredi matin, le président de la République Emmanuel Macron a pris la parole ce soir, à 20h. Lors de cette allocution, il a dévoilé les nouvelles restrictions prises pour lutter contre le Covid-19 en France.

À voir aussi

Crédit photo : Frederic Legrand / Comeo / Shutterstock

Ces derniers jours, une multitude d'appels se sont propagés en faveur d’un durcissement des restrictions sanitaires pour freiner la propagation du virus. De nombreuses personnes ont notamment demandé la fermeture des écoles ainsi que la mise en place d’un confinement strict, comme au printemps 2020.

En effet, les mesures mises en place actuellement semblent inefficaces puisque plusieurs rassemblements ont été remarqués dans les grandes villes du pays, comme sur les quais parisiens, alors que l'Île-de-France est actuellement placée sous confinement. Des grandes manifestations et fêtes sauvages ont également eu lieu à Lyon, à Marseille et à Lille, ce qui n'aide pas pour freiner la propagation du virus.

De plus, avec le changement d'heure, le soleil se couche désormais plus tard, ce qui pousse de nombreux Français à sortir davantage et ne pas respecter les horaires du couvre-feu. Ces manquements au règlement ont aggravé la situation dans les hôpitaux, déjà critique. Aujourd'hui, la barre des 5 000 patients admis en réanimation a été atteinte, et 100% des lits en France sont occupés. Ces dernières 24 heures, 2 500 personnes ont été hospitalisées et le tri des patients a commencé.

Capture d'écran

Les établissements scolaires seront fermés

En réponse à ses demandes, Emmanuel Macron a finalement annoncé que tous les établissements scolaires seraient fermés à partir du lundi 5 avril, pour une durée de trois semaines, uniformisant surtout les trois zones de vacances. Cette mesure concerne les crèches, les écoles, les collèges et les lycées. Il a ensuite présenté un calendrier progressif selon les établissements :

5 avril : 1 semaine de cours à la maison pour les écoles, collèges et lycées

12 avril : 2 semaines de vacances simultanées pour les 3 zones

26 avril : retour en classe, pour maternelles et primaires, à distance pour collèges et lycées

3 mai : retour en classe pour collèges et lycées.

Un confinement strict est mis en place

S'il ne prononce pas le mot "confinement", il étend toutefois les mesures restrictives, déjà présentes dans 19 départements depuis quelques semaines, à tout le pays, du samedi 3 avril au 2 mai.

Ainsi, il faudra respecter partout un rayon de 10km de sortie, sans limite de durée imposée, tandis que tous les commerces jugés non-essentiels seront fermés. Le couvre-feu à partir de 19h est également mis en place sur tout le territoire. L'attestation ne sera obligatoire seulement pour les déplacements en journée au-delà de 10 kilomètres.

En conséquence, le télétravail devra être "systématique" et davantage de contrôles vont être menés dans les entreprises. Enfin, les déplacement interrégions sont également interdits sauf pour les motifs impérieux que l'on connaît.

Ainsi, il permet aux Français de profiter de ce week-end de Pâques pour changer de région afin de s'isoler s'ils le souhaitent.

Demain, le premier ministre Jean Castex prononcera une déclaration, qui sera suivie d’un débat et d’un vote au Parlement.