L'Espagne autorise les touristes vaccinés du monde entier à visiter le pays

Les frontières espagnoles ont rouvert aujourd'hui pour le plus grand bonheur des touristes du monde entier. Si un test antigénique suffit pour les Européens non vaccinés, les ressortissants des pays extra-communautaires devront, eux, en revanche être vaccinés. Détails.

Depuis ce lundi, les touristes vaccinés du monde entier peuvent de nouveau se rendre en Espagne.

Quant aux Européens non vaccinés, ils peuvent désormais se rendre de l’autre côté des Pyrénées avec un simple test antigénique, alors qu’ils devaient fournir un test PCR négatif de moins de 72h jusqu’à présent. 

D’autre part, les bateaux de croisière peuvent eux aussi de nouveau accoster dans les ports de la péninsule.

Crédit : ESB Professionnel / Shutterstock

L'Espagne accueille désormais les touristes vaccinés du monde entier, un test antigénique suffit pour les Européens

Les frontières du pays sont ainsi rouvertes afin de relancer un secteur touristique qui a payé un lourd tribut durant la crise sanitaire, avec une chute de 77 % de ses visites.

Deuxième destination touristique au monde derrière la France, l’Espagne s’est fixé un objectif de 45 millions de visiteurs en 2021.

Le tourisme représente 13 % du PIB espagnol et fait vivre 2,5 millions d’emplois.

L’enjeu est donc de taille pour l’Espagne, où seuls 1,8 million de touristes se sont rendus depuis le début de l’année.

C’est loin, très loin des 83 millions de visiteurs recensés en 2019, bien avant que le pays, comme le reste du monde, ne bascule dans l’épidémie de Covid-19.

Pour redresser la barre, l’Espagne compte notamment sur les Anglais qui, habituellement, représentent le plus gros contingent de touristes (18 millions en 2019) visitant le territoire.

Néanmoins, cet espoir pourrait être douché par les restrictions sanitaires imposées aux voyageurs par le Royaume-Uni.

En effet, les autorités britanniques considèrent toujours l’Espagne comme un pays à risque et imposent à leurs ressortissants qui s’y rendent une quarantaine d’au moins cinq jours, ainsi que plusieurs tests payants, à leur retour.

De quoi en dissuader certains !

Source : AFP
Plus d'articles
À lire aussi