Réveillon du nouvel an : le professeur Gilles Pialoux se montre pessimiste et pense qu'il « faut oublier le 31 »

2 639partages

Le réveillon du 31 décembre passera-t-il à la trappe en raison de la situation sanitaire. Oui, si l'on en croit les propos d'un éminent infectiologue ! 

Les fêtes de fin d’année se rapprochent à grands pas et l’incertitude, liée à la situation sanitaire, fait craindre le prolongement des restrictions sanitaires qui serait synonyme d’annulation pure et simple du réveillon du Nouvel an.

Alors que le gouvernement avait, dans un premier temps, laissé entendre que les déplacements illimités seraient tolérés les soirs des 24 et 31, la donne semble avoir changé.

En effet, aucune amélioration notable n’est à signaler sur le front de la lutte contre l’épidémie de Covid-19 et l’objectif des 5 000 contaminations par jour, qui avait été fixé pour le 15 décembre semble désormais compromis.

Ce qui pourrait pousser l’exécutif à instaurer un couvre-feu le soir du nouvel an, afin d’éviter les rassemblements et autres soirées, susceptibles d’accélérer la circulation du virus.

Faut-il donc faire une croix sur le réveillon ?

Pour le professeur Gilles Pialoux (Chef du service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Tenon de Paris), cela ne fait guère de doute !

« Moi, je crois que le 31, il faut l’oublier (…) On est en train juste de discuter de protéger 2021 », a ainsi déclaré l’infectiologue sur le plateau de BFM TV, ajoutant que la seule personne qui puisse vraiment réveillonner était « Maragaret Keenan, la première vaccinée anglaise ».

Et l’intéressé de rappeler que les personnes non-protégées représentent un risque de contamination et de propagation du virus, pendant les fêtes.

C’est pourquoi Gilles Pialoux recommande de se faire tester avant d’aller retrouver sa famille.

Quant au repas de Noël, « il ne faut pas faire rentrer dans la cellule familiale les plus fragiles », selon lui. D'autre part, on ne doit « pas sortir les personnes âgées des Ehpads pour le soir de Noël », mais plutôt « aller les visiter un par un », poursuit-il.

Des déclarations qui interviennent à quelques heures de la prise de parole de Jean Castex, lequel doit annoncer ce soir (18h) le nouveau calendrier sanitaire.

Selon les informations de BFM TV, le Premier ministre pourrait confirmer la levée des restrictions actuelles le 15 décembre, tout en annonçant la mise en place d’un couvre-feu le 31 décembre.

Source : BFM TV
Plus d'articles