Dans les îles Salomon, des scientifiques découvrent enfin le rat géant qu'ils recherchaient depuis des années

Par
414
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Lors d’une exploration dans les îles Salomon, le scientifique Tyrone Lavery et son équipe ont découvert un rat géant, appelé Vika par les locaux, que personne n’avait vu depuis plus de 80 ans.

La quête du Vika a commencé en 2010 lorsque Tyrone Lavery effectue son premier voyage dans les îles Salomon, au nord-ouest de l’Australie. Ces îles ont la particularité d’abriter des espèces uniques au monde et d’offrir une faune et une flore qui n’existent pas ailleurs. Lors de ce voyage, le scientifique, alors doctorant, entend parler du Vika par les habitants de l’île Vangunu : « J’étais venu en 2010 voir la faune exceptionnelle de cette île, et les habitants m’ont parlé de ce rat géant qui vivait dans les arbres et cassait les noix de coco avec ses dents ».

Sept ans plus tard, Tyrone Lavery a enfin pu concrétiser ses recherches, en trouvant enfin ce rat géant qui était posé sur un arbre : « Nous avons mis en place des pièges, installé des caméras à ­détection de mouvement, circulé en voiture avec des projecteurs, ratissé les arbres creux… Sans résultat. Je n’avais aucun doute que les villageois disaient vrai, leur connaissance de la nature est remarquable. Mais je craignais que l’animal soit éteint. »

Grâce à des analyses ADN et l’aide des habitants locaux, le scientifique a pu confirmer qu’il s’agissait bien là d’une nouvelle espèce que personne n’avait vu depuis plus de 80 ans et qui restait, pour beaucoup, un mythe. Il alors publié sa découverte et la description de l'animal, baptisée Uromys vika, dans la revue Journal of Mammalogy

Tyrone Lavery

D’un poids moyen de 200 grammes, ce rat géant peut allègrement atteindre le kilogramme. En prenant en compte la longueur de sa queue, il mesure jusqu’à 45 cm de long. Ce qui fait sa légende est qu’il est capable, grâce à sa force incroyable, de fendre les noix de coco et de s’en nourrir.

Selon Tyrone Lavery, sa grande taille s’explique par le manque de prédateurs dans son environnement, lui permettant de s’adapter et de développer un corps assez imposant. Dans la foulée de cette découverte, ce rat géant a été catégorisé comme une espèce en danger, du fait de sa rareté.

VIDEO : C'est officiel, Matrix va faire son grand retour avec Michael B. Jordan à l'affiche !
Source : Eurekalert
Commentaires
Vous aimerez aussi