Dans ce cimetière, les visiteurs déposent des bâtons au pied de la statue d'un chien décédé il y a 100 ans

1 121partages

Au cimetière de Green-Wood (New York), de nombreuses personnes célèbres y sont enterrées. Pourtant, une tombe se démarque et attire l’attention des visiteurs.

Le cimetière de Green-Wood situé à New York abrite les sépultures d’un grand nombre d’artistes de renom comme le peintre Jean-Michel Basquiat, le rappeur Pop Smoke ou encore l’acteur américain William S. Hart.

Une statue magnifique

Depuis quelques mois, une tombe fait l’objet d’une attention particulière. Il s’agit de la statue en bronze de Rex, un chien décédé il y a plus d’un siècle. Son monument repose à côté de la tombe de son maître, John E. Stow.

Crédit Photo : The Green-Wood Cemetery

Ce dernier était l'un des principaux marchands de fruits de New York avant de trouver la mort en 1884. Les dossiers de Green-Wood datant du XIXe siècle comprennent une note qui fait référence à une statue en bronze posée sur une dalle en pierre.

D’après Stacy Locke, directrice de la communication du cimetière, personne ne sait si Rex est réellement enterré là-bas :  «Je pense que les gens aiment croire qu'il y a un chien enterré près de son maître. C’est possible mais c’est difficile à dire », a-t-elle indiqué.

Crédit Photo : The Green-Wood Cemetery

Crédit Photo : The Green-Wood Cemetery

En raison de l'emplacement de la statue, les passants peuvent facilement la trouver et rendre hommage à la boule de poils, en glissant des bâtons et des branches entre ses pattes : « La tombe est juste sous un arbre et il y a de nombreux bâtons autour », a confié Stacy Locke.

« Les gens déposent souvent un bâton sur ses petites pattes. Une fois, quelqu’un a également laissé une photo d'un chien, peut-être son petit animal de compagnie qui est décédé, comme pour dire :‘Rex, occupe-toi de mon petit‘ », a-t-elle poursuivi.

Crédit Photo : The Green-Wood Cemetery

Crédit Photo : The Green-Wood Cemetery

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, le cimetière de Green-Wood est devenu un endroit populaire. Ses nombreux hectares permettent aux visiteurs de prendre un bol d’air frais tout en respectant la distanciation sociale.

Ces derniers n’oublient jamais de laisser des bâtons sur la tombe du chien.

Source : My Modern Met
Plus d'articles