Grâce à ces enfants qui apprennent à lire, ces animaux timides placés en refuge reprennent goût à la vie

Par
1 754
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Il est parfois difficile, voire impossible, d’adopter certains chiens qui ont été traumatisés par le passé ou qui sont restés trop longtemps seuls.

L’initiative de la « Humane Society of Missouri », surnommée « Shelter Buddies Reading Program » (traduction : « Les camarades lecteurs du refuge »), vise à faire interagir des enfants avec les chiens hébergés dans ce centre de réhabilitation et d’accueil. Mais d’une façon particulière : en leur lisant des histoires !

L’objectif affiché de cette association, basée au Missouri (Etats-Unis) : les enfants établissent un lien, sorte de « pansement psychologique » à la méfiance de ces animaux marqués au fer rouge et refermés sur eux-mêmes, tout en apprenant à lire. Du donnant-donnant, bénéfique pour les enfants et les animaux.

@Humane Society of Missouri

Dans le détail, les enfants s’entraînent ainsi à la lecture et développent leur sens de l’empathie (de façon générale), tandis que les chiens sont bercés par les petites voix douces et innocentes des enfants. Une attendrissante mission de « guérison » sur le long terme, qui permettra à ces chiens d’être plus apaisés et confiants, vis-à-vis de l’homme, dans leur nouvelle famille.

« Nous voulions aider nos chiens les plus craintifs, sans les forcer à une interaction physique, afin de voir l’effet positif que cela aurait sur eux » déclarait le directeur du programme Jo Klepacki au site internet The Dodo. « Nous avions lancé le programme à Noël et maintenant nous le renouvelons une fois par mois ».

Les enfants de 6 à 15 ans peuvent s’inscrire en ligne. Ils sont d’abord formés à reconnaître le langage corporel des chiens : savoir s’ils sont stressés, anxieux, sereins ou même joyeux. Ensuite, les jeunes volontaires peuvent se lancer, encouragés à rester le plus longtemps possible assis sur un coussin, et à tisser un lien avec le chien qu’ils ont devant eux.

@Humane Society of Missouri

« Dans l’idéal, le chien s’approchera et montrera un intérêt plus ou moins prononcé. Si c’est le cas, les enfants consolident leur attitude en montrant qu’eux aussi les considèrent, par un regard, une posture, voire en s’approchant un peu plus d’eux » confie Jo Klepacki. « Le but de tout cela est aussi de montrer aux visiteurs adultes de passage, venus avec l’idée d’adopter, que les animaux ne sont pas trop craintifs. Ils auront forcément plus envie d’adopter un chien qui « va vers l’avant » qu’un chien recroquevillé dans son coin ».

« En tout cas, cette idée est un franc succès ! La lecture, faite par des enfants, a de véritables effets bénéfiques sur les chiens ! »

@Humane Society of Missouri

Une fois qu’un enfant a achevé le programme de 10 heures, il peut revenir à tout moment avec ses parents pour lire quelques pages à un chien.

En plus de faire travailler les écoliers à la lecture, le programme développe leur empathie envers les animaux. C’est un exercice paisible et calme. Lorsqu’ils voient la peur des chiens et l’impact positif qu’ils ont sur eux, cela les encourage à voir les choses « du point de vue de l’animal ». Quelque chose qui leur permet de mieux communiquer dans la vie de tous les jours…

@Humane Society of Missouri

Bien que le programme n’ait été lancé que récemment, Jo Klepacki affirme qu’ils ont déjà réussi à faire adopter des chiens via ce biais.

Le plus incroyable, c’est que les enfants de la région sont tous excités et intéressés à l’idée de se lancer dans ce projet ! L’association a reçu d’innombrables demandes d’inscription.

Si tout continue aussi bien, Jo Klepacki espère pouvoir étendre l’initiative à tous les refuges de la Humane Society du Missouri (États-Unis). Mais également... tester cela avec les chats !

@Humane Society of Missouri

Une expérience comme celle-ci ne serait-elle pas intéressante à mettre en place sur le sol français ?
VIDEO : Un des guitaristes de Pink Floyd a vendu ses guitares pour 21 millions de dollars pour une association qui lutte contre le réchauffement climatique
Source : The Dodo
Commentaires