Une nouvelle espèce de baleine découverte dans le golfe du Mexique

801partages

Une équipe de scientifiques a découvert l’existence d’une nouvelle espèce de baleine dans le golfe du Mexique, en Floride.

Selon une étude parue dans la revue scientifique Marine Mammal Science, une nouvelle espèce de baleine a été identifiée dans le golfe du Mexique.

Les chercheurs ont décidé de lui donner le nom scientifique de Balaenoptera ricei, en hommage au biologiste Dale Rice, le premier à l’avoir repérée.

La scientifique Patricia Rosel, auteure de la publication, s’intéresse à l’espèce depuis plusieurs années. Elle a déjà repéré une centaine de spécimens au large du golfe.

Une découverte extraordinaire

Il y a onze ans, les échantillons d’ADN provenant de baleines du golfe semblaient démontrer l’existence de cette nouvelle population de cétacés. Comme l’indique le quotidien américain Tampa Bay Times, « il était nécessaire d’examiner le crâne » de la baleine pour confirmer cette hypothèse.

En 2019, le cadavre d’une baleine dans les Everglades a permis aux scientifiques d’effectuer des analyses plus approfondies : « Lorsque cette baleine s'est échouée dans le sud-ouest de la Floride au début de 2019, c'était notre première occasion d'étudier la morphologie du crâne et de la comparer aux autres espèces potentielles.Nous avions déjà vu qu'ilspossédaient des marqueurs génétiques différents de ceux que nous avions examinés », a expliqué le docteur Rosel.

Les données ont confirmé que les baleines appartenaient bel et bien à une nouvelle espèce.

Crédit Photo : fisheries.noaa.gouv

Crédit Photo : fisheries.noaa.gouv

Crédit Photo : fisheries.noaa.gouv

« Cette nouvelle espèce appartient à un groupe de cétacés appelés Mysticeti,dans lequel on trouve la plus grande des baleines : la baleine bleue », a indiqué le magazine scientifique New Scientist.

La nouvelle espèce de baleine est menacée d’extinction

Hélas, cette trouvaille s’accompagne d’une mauvaise nouvelle. En effet, les cétacés seraient menacés d’extinction.

« Cette découverte rappelle l'urgence de conservation et de protection pour ces animaux du golfe. Nous devons nous assurer que nous n'allons pas voir disparaître une nouvelle espèce, comme il est arrivé à tant d'autres », a souligné Patricia Rosel. 

Source : New Scientist
Plus d'articles
À lire aussi