En Méditerranée, le couloir migratoire des cétacés est désormais une zone protégée

En Méditerranée, le couloir migratoire des cétacés est désormais une zone protégée

Par
1 561
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Afin de protéger les cétacés, l’Espagne a décidé de créer une large zone marine protégée en mer Méditerranée.

Cette zone, longue de 1350 km et s’étendant sur une surface totale de 46 385 km carré, correspond au couloir migratoire emprunté par de nombreux cétacés. Parmi ces espèces, on trouve les rorquals communs, les dauphins bleus, les dauphins de Risso, la baleine de Cuvier ou encore la baleine à bosse. En outre, environ 19 000 tortues caouannes nagent aussi dans ses eaux.

L’Espagne crée une zone protégée en Méditerranée pour les cétacés. Crédit image : Shutterstock / LABETAA André

Cette initiative ne peut faire que du bien à la biodiversité méditerranéenne, sujette à de nombreuses menaces comme la pêche, le transport maritime (un tiers du trafic mondial navigue sur ces eaux), le tourisme, l’exploitation pétrolière et gazière en mer.

Menée par le Plan d’action pour la Méditerranée de l’ONU Environnement (PAM), la création de cette aire marine protégée permettra de « prendre des mesures de prévention spécifiques pour réguler les activités humaines en mer » indique leur communiqué.

En 2018, 8,9% de la mer Méditerranée est protégée par des aires semblables, et seulement 5,3% des océans dans le monde. Des chiffres insuffisants si l’on se réfère aux Objectifs de développement durable fixés par l’ONU qui veut protéger 10% des océans de la planète d’ici 2020.

Si l’Espagne a fait sa part du travail avec la création de cette nouvelle aire, il faudrait que les autres pays méditerranéens en fasse de même dans les deux prochaines années.

Commentaires